Dakar, 16 août (APS) – Le drame de l’émigration irrégulière, les alertes sur l’état de santé d’Ousmane Sonko en grève de la faim et le difficile choix du candidat de Benno Bokk Yaakaar (BBY) à la présidentielle sont les principaux sujets traités par les quotidiens parvenus mercredi à l’Agence de presse sénégalaise (APS).

Le Témoin signale une nouvelle tragédie en mer au large du Cap-Vert avec près de 60 migrants portés disparus, 38 rescapés secourus par un navire espagnol, 7 corps sans vie repêchés. ‘’Il s’agit des passagers de la pirogue qui avait quitté Fass Boye le 10 juillet dernier”, écrit le journal. Fass Boye est situé dans la zone de Mboro (Thiès).

”Cap-Vert, la mort’’, affiche à la Une Le Quotidien. Il informe qu’‘’une embarcation sénégalaise [a été] secourue dans les eaux cap-verdiennes” avec un bilan de “38 survivants,  7 morts et 56 portés disparus’’.

”63 morts en mer, Fass Boye décimé”, déplore Tribune qui rapporte que ”plusieurs dépouilles se trouvaient à bord de ce navire rempli de passagers qui avait quitté Fass Boye”.

Selon Le Soleil, ”sur 101 migrants partis du Sénégal, seuls 38 ont été retrouvés” au large des Iles du Cap-Vert. ”Les rescapés sont au nombre de 38 dont un Bissau-guinéen, qui sont pris en charge dans l’île de Sal’’, écrit le journal, citant un communiqué du ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur.

‘’La pirogue avait quitté Fass Boye, une localité située dans la région de Thiès, le 10 juillet dernier avec 101 passagers à bord’’, écrit encore la publication.

Pendant ce temps, Libération se fait l’écho des propos de Me Clédor Ly, un des avocats du leader de PASTEF, qui déclare que ‘’l’état de santé d’Ousmane Sonko se détériore de plus en plus’’.

‘’Le président Ousmane Sonko, arrêté le vendredi 28 juillet, est à son 17ème jour d’abstention volontaire de toute alimentation et à son 5ème jour de refus de tout soin médical mettant en l’Etat du Sénégal face à ses responsabilités’’, affirme Me Ly.

Selon lui, ”son état se détériore de plus en plus et c’est d’autant plus préoccupant qu’il avait été  envisagé de le sortir de l’hôpital  la journée du 14 juillet”.

L’Info parle de ‘’pluies d’alertes pour éviter le pire”. Le journal rapporte les alertes des avocats d’Ousmane Sonko et de personnalités de la société civile, comme Alioune Tine ou encore Seydi Gassama d’Amnesty International Sénégal.

Le choix d’un candidat consensuel au sein de Benno Bokk Yaakar à la présidentielle de 2024 continue d’alimenter les quotidiens.

”Le casse-tête de Macky Sall”, titre Sud Quotidien. ”Hors-jeu à la course pour la présidentielle de février 2024 depuis sa sortie du 3 juillet 2023, le président Macky Sall se retrouve entre le marteau et l’enclume pour dénicher au sein de la majorité présidentielle le candidat de l’unité qui saura défendre avec succès les couleurs de son camp, sans risque d’implosion”, écrit le journal.

”Macky est sous pression”, selon WalfQuotidien. ”Au nord, au centre tout comme à la périphérie, Macky Sall subit la «loi» de ses lieutenants. Le suspens, savamment entretenu ou involontairement subi, ajoute une dose d’adrénaline à ce combat où chacun des protagonistes met, avec ses moyens et sa manière, une douce pression sur le chef”, écrit Walf.

AB/OID/AKS

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-MONDE-SPORTS / Jeux olympiques de Paris : une prime de 11 millions accordée à chaque athlète

Dakar, 12 juil (APS) – L’Etat du Sénégal a octroyé une prime spéciale de onze millio…