Dakar, 11 oct (APS) – Le Réseau sénégalais de lutte contre l’alcool (Reseca) a préconisé, mercredi, de mettre en place une politique nationale de lutte contre l’alcool dans le but de ‘’limiter les dégâts causés’’ par cette boisson.

”Nous ne sommes pas là pour interdire la consommation d’alcool. Mais, on doit aller vers une politique nationale pour limiter les dégâts causés par l’usage de l’alcool”, a déclaré le coordonnateur du Reseca, Djibril Wélé.

Prenant part à un atelier de renforcement de capacité des acteurs de la lutte contre l’alcool, M. Wélé a suggéré de ‘’partir d’une analyse situationnelle afin d’élaborer une feuille de route”.

”Notre pays se trouve actuellement confronté à une situation très préoccupante en matière de drogues, qui voit augmenter l’offre de produits psycho-actifs avec des prix en baisse constante, facilitant ainsi le maintien à un niveau élevé de l’usage de drogues illicites et de l’abus d’alcool”, a alerté le coordonnateur du Reseca.


Il recommande de mener des études pour mesurer l’ampleur du phénomène.

”L’alcool cause 20% des décès liés au cancer et 4% des décès liés aux maladies cardiovasculaires au Sénégal’’, fait-il observer, en citant des données de la Banque mondiale.

Se fondant sur la même source, il déclare que ‘’la consommation moyenne d’alcool pour les personnes âgées de plus de 15 ans, s’élevait à ”0,8 litre par habitant” en 2018.

Dans une communication intitulée ‘’Effets et conséquences de l’usage des substances psycho actives’’, Cheikh Diop, le coordonnateur du centre Jacques-Chirac de lutte contre la drogue estime que la disponibilité de l’alccool et son accès ‘’posent problème”.

‘’La banalisation de l’usage de l’alcool encourage sa vente dans le pays”, soutient-il, avant de rappeler que les substances psycho actives ont des effets sur le système nerveux central.

Le Reseca recommande de mettre en œuvre un référentiel de lutte contre les drogues, l’alcool et le tabac. Il propose de disposer d’un module actualisé et opérationnel destiné aux professeurs pour la lutte contre la consommation des substances psycho actives.

NSS/ASG/ADL

Dans la même rubrique
Charger plus dans sante

Voir aussi...

SENEGAL-SANTE-AFRIQUE / Un nouveau rapport souligne ”l’urgence d’intensifier les services de lutte contre le Vih”

Dakar, 22 juil (APS) – Un nouveau rapport de l’Alliance mondiale souligne ”l’u…