Dakar, 13 juil (APS) – Le PNUD a lancé le projet Insurance and Risk Finance Facility (IRFF, Facilité de financement de l’assurance et des risques) en vue de développer l’assurance inclusive et permettre aux populations les plus vulnérables d’en bénéficier.

Initié en partenariat avec Insurance development forum (IDF) et le ministère des finances et du budget, ce projet vise également le partage de l’étude diagnostique sur l’assurance inclusive et le financement des risques de catastrophes au Sénégal.

‘’L’Intégration des produits d’assurance dans nos politiques d’inclusion financière est pertinente car le développement du marché de l’assurance soutient le développement du secteur financier et renforce la résilience des ménages, des entreprises et des communautés vulnérables’’, a déclaré Mamadou Dème, directeur des assurances au ministère des Finances et du Budget.

Venu représenter le ministre de tutelle, il a expliqué que cela favorise également la croissance durable des agents économiques et mobilise des fonds pour les investissements.

Selon lui, l’assurance inclusive comme moyen de protection contre les risques soutient l’atteinte des objectifs de développement durable et renforce l’économie.

‘’Le projet IRFF intervient dans un contexte particulier où l’économie sénégalaise est marquée par plusieurs crises depuis 2020 comme la pandémie de COVID 19, la crise ukrainienne, les fluctuations des prix du pétrole, la réduction des ressources halieutiques et singulièrement les inondations de ces dernières années avec une pluviométrie moins prévisible’’, a-t-il souligné.

M. Dème précise que l’objectif du projet IRFF est de développer l’assurance inclusive, c’est-à-dire ‘’ne laisser personne en rade’’ et viser les populations vulnérables qui n’ont pas accès à l’assurance classique mais aussi de miser sur l’assurance en cas de catastrophes naturelles.

‘’En matière de catastrophes, nos pays étaient généralement confrontés à la sécheresse et l’Etat du Sénégal, à travers l’African Risk Capacity, a souscrit un contrat pour le compte de la population et s’il y a une catastrophe due à la sécheresse, l’Etat reçoit une indemnisation qu’il distribue aux populations concernées donc ce volet-là’’, informe le directeur des assurances.

Il a relevé que les pays n’étaient pas auparavant confrontés à un excès de pluie.

‘’Ce n’est que ces dernières années, avec les dérèglements climatiques, qu’il y a beaucoup d’inondations et là on est en train d’expérimenter un produit inondation qui n’est pas encore commercialisé, mais le jour où ça va être commercialisé, il est possible que l’Etat le prenne pour le compte des populations qui vont être indemnisées’’, a informé Mamadou Dème.

Il a affirmé que les assureurs aussi réfléchissent à un ‘’mécanisme d’assurance catastrophe”. Selon lui, cet atelier participe à trouver des solutions à ce problème.

‘’En 2021, les pertes économiques mondiales dues à des centaines de catastrophes s’élevaient à près de 260 milliards de dollars US’’, a indiqué Jane Yeboah, représentante résidente du PNUD au Sénégal.

Elle a expliqué qu’en raison du changement climatique, les impacts socio-économiques et les coûts des catastrophes et autres risques climatiques augmentent et ‘’compromettent gravement’’ la trajectoire de développement de nombreux pays, notamment les pays les moins avancés (PMA).

‘’Il est reconnu que les solutions d’assurance et de financement des risques peuvent aider les pays à mieux gérer les chocs et les crises dans un monde de plus en plus risqué’’, a-t-elle indiqué.

‘’L’extension de la couverture d’assurance peut générer des avantages économiques, notamment une augmentation des investissements, une réduction de la pression budgétaire sur les gouvernements en cas de catastrophe et une plus grande sécurité socio-économique pour les citoyens’’, a souligné Mme Yeboah.

Cependant, elle assure que les PMA ont souvent une capacité plus faible à utiliser l’assurance et le financement des risques dans leur gestion financière et la planification du développement.

‘’Afin de relever ces défis fondamentaux pour l’assurance et le financement des risques, le PNUD, en partenariat avec l’Insurance Development Forum, a lancé l’initiative d’engagement, qui se concentre sur les PMA et les pays vulnérables au climat (…)’’, a-t-elle déclaré.

MFD/OID/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ENVIRONNEMENT / Nettoiement : le collectif des concessionnaires en grève illimitée à partir de jeudi (secrétaire général)  

Dakar, 22 juil (APS) – Le collectif des concessionnaires du nettoiement, a décidé d’…