Dakar, 13 sept (APS) – Au moins, 24 millions de personnes supplémentaires risquent de se retrouver en situation de famine dans les douze mois à venir en raison de la réduction importante du financement international de l’aide humanitaire, a alerté le Programme alimentaire mondial.

‘’24 millions de personnes supplémentaires pourraient se retrouver en situation de famine au cours des 12 prochains mois, soit une augmentation de 50% par rapport à la situation actuelle’’, ont alerté mardi à Rome des experts du PAM.

Ils ont lancé cet avertissement dans un communiqué rendu public à Rome, en estimant que chaque réduction de 1 % de l’aide alimentaire risque de pousser plus de 400.000 personnes au bord de la famine.

Dans des propos rapportés par site d’information des Nations Unies, Cindy McCain, Directrice exécutive du PAM, a appelé à augmenter l’aide vitale aux personnes confrontées à la famine dans le monde.

Citant des experts de l’agence onusienne, ONU Info relaie la crainte que le PAM soit contraint de ne sauver que ”les affamés au détriment de ceux qui ont faim”.

Le PAM, limité par un déficit de financement de plus de 60 % en 2023, est contraint de réduire considérablement les rations dans la plupart de ses opérations en raison de l’effondrement du financement international de l’aide humanitaire, ont insisté ses experts.

AKS/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-MONDE-SPORTS / ”L’Afrique accueille, Dakar célèbre”, slogan des JOJ Dakar 2026

Dakar, 23 juil (APS) – Le Comité d’organisation des Jeux Olympiques de la Jeun…