Kaolack, 2 juin (APS) – Le khalife général de Médina Baye (centre), Cheikh Mouhamadoul Mahi Ibrahima Niass, a lancé un appel au calme et a invité les leaders politiques à ‘’arrêter de verser le sang des jeunes’’ du pays.

S’exprimant lors de la prière du vendredi, à la grande mosquée de Médina Baye, dans la commune de Kaolack, le guide religieux a fait part de ses vifs regrets, à la suite des violences survenues la veille dans plusieurs villes sénégalaises.

Cheikh Mouhamadoul Mahi Ibrahima Niass a adressé un message de condoléances aux familles des victimes et au peuple sénégalais.

Il a invité les manifestants à ‘’très rapidement’’ mettre fin aux violences.

‘’Les jeunes qui sont morts à la fleur de l’âge sont des Sénégalais. Par conséquent, c’est le Sénégal qui a perdu ses fils’’, a souligné le guide religieux, exhortant les leaders politiques à promouvoir la paix et à ‘’arrêter de verser le sang des jeunes’’ du pays.

‘’La mission d’un homme politique, quelle que soit son appartenance, est de protéger les Sénégalais, surtout les jeunes’’, a dit le khalife de Médina Baye. ‘’Les guides religieux ne cessent de parler, mais on a l’impression qu’on ne les écoute pas. Beaucoup de personnes semblent perdre le sens de l’écoute.’’

Après que l’opposant Ousmane Sonko, maire de Ziguinchor (sud), a été condamné jeudi à deux ans de prison ferme pour ‘’corruption de la jeunesse’’.

M. Sonko a été acquitté des crimes de viol et de menaces de mort sur Adji Sarr, une employée d’un salon de beauté à Dakar.

Il ne s’est pas présenté devant la chambre criminelle du tribunal de Dakar, qui était chargée de juger cette affaire.

Selon le ministre de l’Intérieur, Antoine Diome, neuf personnes ont trouvé la mort dans les violences survenues jeudi.

ADE/ESF

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-DEVELOPPEMENT-JEUNESSE / Développement de Matam : des jeunes exposent leurs attentes et recommandations

Matam, 20 juil (APS) – Des jeunes de Matam ont exposé, samedi, leurs attentes, ambit…