Dakar, 10 juin (APS) – Le ministre de la Communication, des Télécommunications et de l’Economie numérique, Moussa Bocar Thiam, a déclaré vendredi 9 juin avoir suspendu les programmes de la chaîne de télévision du groupe privé Wal Fadjri pour une durée de trente jours.

Dans une décision publiée le même jour, M. Thiam fait état de ‘’la suspension de la diffusion des programmes du groupe Wal Fadjri pour trente jours, durant la période du jeudi 1er juin 2023 à 15 heures au samedi 1er juillet 2023 à 15 heures’’.

‘’En cas de récidive, après la reprise de la diffusion des programmes du groupe Wal Fadjri, conformément à la règlementation, l’autorisation [d’exploitation audiovisuelle] pourrait faire l’objet d’un retrait définitif’’, a-t-il averti.

Moussa Bocar Thiam reproche au groupe privé d’avoir diffusé ‘’des images de violence exposant les adolescents’’.

Il soutient que ‘’dans le cadre de la diffusion [des] tensions au Sénégal, le 1er juin 2023, le groupe Wal Fadjri n’a cessé de diffuser en boucle des images de violence exposant les adolescents’’.

‘’Ces images sont accompagnées de propos […] incitant à la violence et portant manifestement atteinte à la sécurité de l’Etat’’, a argué M. Thiam.

La Convention des jeunes reporters du Sénégal (CJRS), l’une des principales organisations de journalistes au Sénégal, ‘’condamne fermement la suspension du signal de Walf TV’’.

La CJRS dénonce ‘’une mesure excessive et inadmissible’’, en même temps qu’elle ‘’apporte un soutien sans réserve au groupe Wal Fadjri et marque sa solidarité aux employés’’ de ladite entreprise de presse.

‘’La Convention des jeunes reporters du Sénégal appelle le ministre de la Communication, des Télécommunications et de l’Economie numérique à revoir sa position, afin de préserver l’outil de travail de nombreux pères, mères et soutiens de famille’’ exerçant leur métier à Wal Fadjri.

Le bureau exécutif national de la CJRS invite l’Etat à ‘’privilégier le dialogue et la concertation pour préserver la démocratie, la liberté d’expression, la liberté d’opinion et la liberté d’informer’’.

Il appelle les associations de presse à ‘’s’unir derrière le groupe Wal Fadjri et à lui apporter [leur] soutien sans condition’’.

ESF/MTN

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-MONDE-SPORTS / Jeux olympiques de Paris : une prime de 11 millions accordée à chaque athlète

Dakar, 12 juil (APS) – L’Etat du Sénégal a octroyé une prime spéciale de onze millio…