Dakar, 9 sept (APS) – Le souci d’assurer la continuité de la conduite des politiques publiques bâties autour du Plan Sénégal émergent (PSE) a guidé le choix porté sur Amadou Ba pour la direction de Benno Bokk Yaakaar (BBY) à l’élection présidentielle de février prochain, a déclaré le président de ladite coalition, Macky Sall.

“Après avoir écouté les uns et les autres et pris en considération toutes les suggestions, nous avons mis en avant la préservation de la République et de la démocratie, la sauvegarde de la paix et de la stabilité pour la poursuite des politiques publiques autour du socle que constitue le Plan Sénégal émergent”, a-t-il-dit.

Selon Macky Sall, l’actuel chef du gouvernement a le profil pour rassembler les militants de l’Alliance pour la République (APR), le parti présidentiel, ceux des autres formations politiques membres de BBY et au-delà de ces deux entités.

“Il connaît assez le Plan Sénégal émergent pour en assurer la poursuite des politiques économiques, sociales et environnementales”, a ajouté le président sortant, qui a décidé de ne pas briguer un troisième mandat.

Il est revenu sur le processus de sélection du candidat de BBY, disant avoir “même proposé une sorte de primaires par le vote des grands électeurs”.

“Mais cette idée a été écartée par la plupart des candidats et des leaders qui craignaient qu’une telle démarche puisse être source de divisions […] nuisibles à la coalition”, a souligné Macky Sall.

“C’est dire que le choix d’aujourd’hui est un choix concerté et collégial”, a-t-il insisté, avant de lancer un “vibrant appel à l’unité de tous les candidats à la candidature”, qui, dit-il, “avaient tous des arguments à faire valoir”.

Il les a remerciés pour “leur capacité à apprendre les enjeux et les priorités, tout en invitant chacun d’eux à mettre la survie et la victoire de Benno au-delà de toutes les ambitions individuelles”.

L’ancien président de l’Assemblée nationale Moustapha Niasse, chargé de conduire la concertation en vue de la désignation du candidat de BBY, à la demande du président de la République, dit avoir reçu 12 candidats à la candidature pour des entretiens de quatre-vingt-dix minutes pour chacun.

“J’ai reçu certains candidats à deux reprises et même trois pour d’autres. J’ai échangé aussi au téléphone avec certains d’entre eux”, a-t-il-précisé.

Amadou Ba a été choisi parmi d’autres prétendants à la candidature de BBY, dont Abdoulaye Daouda Diallo, le président du Conseil économique, social et environnemental, Mame Boye Diao, le directeur général de la Caisse des dépôts et consignations, l’ancien Premier ministre Mahammed Dionne, et le ministre de l’Agriculture, Aly Ngouille Ndiaye.

Ce dernier a démissionné du gouvernement et de ses responsabilités à l’APR, le parti politique de Macky Sall, après la désignation d’Amadou Ba.

ABD/BK/ESF

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-MONDE-SPORTS / ”L’Afrique accueille, Dakar célèbre”, slogan des JOJ Dakar 2026

Dakar, 23 juil (APS) – Le Comité d’organisation des Jeux Olympiques de la Jeun…