Dakar, 30 mai (APS) – Le ministre de l’Artisanat et de la Transformation du Secteur informel, Papa Amadou Ndiaye, a procédé, mardi, au lancement du statut de l’entreprenant, devant encourager la formalisation du secteur informel à travers notamment des mesures incitatives, a constaté l’APS.

”Le statut de l’entreprenant que nous avons lancé aujourd’hui constitue un outil important pour développer la formalisation du secteur de l’informel qui occupe une part importante du tissu économique sénégalais”, a expliqué le ministre.

Cet outil inclut la mise en place d’un guichet unique du secteur ainsi qu’une déclaration au niveau du greffe du tribunal pour un enregistrement, a t-on appris lors d’un atelier consacré à son lancement.

Selon Papa Amadou Ndiaye, ”l’informalité est une contrainte à lever pour développer le secteur informel qui constitue près de 90% de l’activité économique”.

Evoquant les enjeux de cette disposition, le ministre de l’Artisanat et de la Transformation du Secteur informel a notamment parlé de ”mesures incitatives” à travers un meilleur accès aux marchés publics et un mutuel de santé national pour les travailleurs de l’informel.

Il  a aussi insisté sur la nécessité de mettre en synergie les différents acteurs de l’entrepreneuriat pour un meilleur accompagnement technique et financier.

Le directeur général de l’Agence de Développement et d’Encadrement des Petites et Moyennes Entreprises (ADEPME) Idrissa Diabira a insisté sur les bienfaits qu’offre la formalisation.

”Contrairement aux idées selon lesquelles la formalisation c’est pour ne pas échapper à la fiscalité, le travailleur de l’informel doit comprendre qu’il gagne beaucoup en se formalisant”, a-t-il estimé, en faisant allusion à la bonne tenue des états financiers et des contrats de travail formalisés.

SMD/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-COLLECTIVITES-GOUVERNANCE / Le gouverneur Ousmane Kane vante les mérites de la politique de gouvernance des frontières

Kaolack, 19 juil (APS) – Le gouverneur de la région de Kaolack (centre), Ousmane Kan…