Thiès, 23 juin (APS) – L’organisation syndicale Force nationale des enseignants pour le renouveau de l’éducation (FNERE) a lancé samedi à Thiès, une dynamique dite de renouveau de l’éducation au Sénégal, dans laquelle elle entend cheminer avec une variété d’acteurs, sous l’égide du ministère de tutelle.

“Nous allons devoir opérer des changements, des ruptures dans le comportement des élèves, des enseignants, des parents d’élèves et de toutes les familles d’acteurs, au nombre de huit dans le système qui ont l’obligation de travailler de manière synchrone pour arriver à des résultats acceptables“, a dit Oumar Seck, secrétaire général de la FNERE.

Le lancement de cette nouvelle dynamique a eu lieu dans un hôtel de Thiès, en présence d’inspecteurs de l’éducation, d’enseignants, d’élèves et de parents. L’inspecteur de l’éducation et de la formation (IEF) de Thiès ville Gora Faye Ndiaye, avait représenté le ministre de l’Education nationale à cette rencontre.

Le syndicat qui se veut une force de proposition, est parti du constat de l’existence d’une situation à redresser dans le système éducatif, afin de mieux cadrer ses résultats et ses offres avec les besoins d’éducation exprimés par nos communautés.

Aussi la FNERE entend-elle s’investir dans une éducation inclusive, une éducation de qualité pour tous, offrant avec les mêmes chances de réussite pour tous les enfants sénégalais.

A travers des programmes dénommés SOS école rurale, “Sous les drapeaux“ et Sentinelles de l’état civil, le syndicat entend œuvrer à l’équité entre l’école en milieu rural et en milieu urbain, le civisme et citoyenneté, mais aussi la résorption du nombre d’enfants sans papiers.

“En tant que professionnels de l’éducation, nous avons (pris) l’option de lancer le renouveau de l’éducation qui va amener toutes ces catégories d’acteurs à changer dans leur attitude et comportement dans le système, s’impliquer activement, prendre des initiatives dans le sens de redresser la marche de notre école“.

Cette organisation se considère moins comme une porteuse de doléances qu’une force de proposition pour la correction des manquements qu’ils sont amenés à constater dans l’exercice de leur fonction.

Pour M. Seck, l’école de la République censée former les citoyens et futures autorités du pays, et agents des services déconcentrés de l’Etat , doit être beaucoup plus assainie“, débarrassée de ce manque de civisme et de discipline constaté de façon unanime.

Ce qui devrait déboucher sur de meilleurs résultats. “Une école où tout le monde va réussir, c’est possible parce que les enseignants ont été formés pour cela, les inspecteurs ont reçu des instructions dans ce sens et la haute autorité a dégagé tous les moyens pour garantir cette réussite“, soutient Oumar Seck.

Le syndicat qui s’active depuis 2010, se dit “en phase“ avec le ministre de l’Education nationale qui, en les recevant 13 mai dernier, leur avait présenté sa vision du secteur, leur faisant part de sa volonté de “passer d’un système éducatif à une société éducative“.

Un “glissement sémantique intéressant“, selon Seck, d’autant plus qu’il implique des valeurs, des compétences, bref “tout ce qui caractérise l’homme dans son humanité“.

“Quand on va à l’école, c’est pour réussir certes, mais c’est pour faire notre humanité et devenir un acteur vaillant de notre société et s’impliquer dans le développement de ce pays.

“Nous allons chercher partout des bailleurs et des initiatives pouvant nous permettre de réaliser convenablement les projets que nous aurons à dérouler ultérieurement dans le système, avec bien sûr l’autorisation et la caution de la haute autorité qui est le ministre de l’Education nationale“, a dit le secrétaire général de la FNERE.

L’inspecteur de l’éducation et de la formation de Thiès ville Gora Faye Ndiaye, a salué l’initiative de la FNERE, invitant les autres formations syndicales à s’inscrire dans la perspective de ce “syndicat de type nouveau“.

Pour lui, “il faut passer d’une école française au Sénégal à une école sénégalaise au Sénégal“.

ADI/AB

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-SPORT / Phases nationales de Navétanes: l’organisation retirée à la région de Matam pour non-respect des cahiers de charge

Matam, 24 juil (APS) – L’organisme national de coordination des activités de v…