Paris, 6 juil (APS) – La perspective d’une arrivée à la tête du gouvernement français du Rassemblement national (RN) nourrit une certaine crainte chez les immigrés africains de France, qui redoutent un durcissement des lois sur l’immigration, a déclaré à l’APS, le Franco-togolais, Patrice Anato, défait dès le premier tour des législatives dans la circonscription de Seine-Saint Denis.

”La crainte pour les immigrés africains de voir le Rassemblement national arriver au pouvoir est bien fondée. Cela inquiète parce que le fond idéologique reste le même’’, a-t-il indiqué lors d’un entretien.

Historiquement, le parti fondé par Jean Marie Le Pen était restée négationniste, antisémite et raciste. Et certains propos émanant de certains hommes et femmes actuellement démontrent que la formation politique n’a pas changé, a laissé entendre Patrice Anato, qui briguait un siège de député sous la bannière du parti politique Le Centre, une formation politique se réclamant de la mouvance centriste et républicaine.

”Les sondages restent des sondages, mais il y a une forte probabilité que le Rassemblement national obtienne la majorité à l’Assemblée nationale et peut être même une majorité absolue”, a-t-il fait valoir.

Selon l’ancien député à l’Assemblée nationale française, les estimations montrent que le RN peut avoir la majorité absolue ou relative. En tout état de cause, le RN arrivera devant toutes les formations ou coalitions au soir du dimanche 7 juillet, le jour du second tour des législatives.

La crainte qu’inspire cette perspective est justifiée, car l’arrivée au pouvoir du Rassemblement national sera un saut vers l’inconnu pour les migrants africains qui ne savent pas si la formation d’extrême droite a vraiment changé, a-t-il fait observer.

Il a ainsi évoqué certains aspects du programme du RN dont les immigrés redoutent l’application au sujet notamment du durcissement des lois sur l’immigration.

De l’avis de Patrice Anato, l’essentiel du programme du Rassemblement national fait peur aux Africains de France.

Il souligne toutefois que le RN pourrait, s’il parvenait au pouvoir, être rattrapé par la réalité de la politique.

Il a ainsi cité l’exemple de la présidente du Conseil en Italie, parvenue au pouvoir avec d’une certaine manière les mêmes idées. Giorgia Méloni avait promis un durcissement de la lutte contre l’immigration en Italie, mais a changé de fusil d’épaule une fois au pouvoir. Elle devenue beaucoup plus calme sur certaines considérations sur l’immigration.

‘’Si demain le RN arrive au pouvoir dimanche 7 juillet, la réalité de la politique va les rattraper, car faire partir de France tous les immigrés, c’est fragiliser l’économie française’’, a fait valoir le candidat malheureux aux législatives.

Il a par exemple insisté sur le fait que beaucoup d’immigrés évoluent dans des secteurs délaissés par les Français. ‘’Si on prend en compte ces facteurs, on peut se dire que tous ces slogans du RN ne pourront pas être mis en œuvre’’, a-t-il soutenu.

MKB/AKS/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-DIVERS / Sédhiou : une fille de 10 ans meurt noyée dans un caniveau

Sédhiou, 16 juil (APS) – Une fille de dix ans s’est noyée cet après-midi dans un can…