Dakar, 29 sept (APS) – Le message de paix délivré à l’occasion de la célébration du Mawlid et le lancement de l’opération de collecte de parrainages des candidats à l’élection présidentielle du 25 février 2024 sont au menu des quotidiens reçus vendredi à l’APS.

A propos du Mawlid, Sud Quotidien souligne que ‘’Tivaouane livre la recette’’ pour la paix dans le monde.

‘’Le Mawlid an-Nabawi ou Gamou, commémorant la naissance du Sceau des Prophètes, édition 2023, a vécu la nuit de mercredi 27 à jeudi 28 septembre. A Tivaouane, l’une des plus grandes cités religieuses de convergence de fidèles, au Sénégal, pour célébrer l’événement, le retour aux enseignements du Prophète Mouhamed (Psl) a été prodigué comme la seule façon de se protéger contre l’Islam radicale prôné par certains’’, rapporte le journal.

Selon Sud, ‘’la cérémonie officielle de l’édition de cette année du Gamou de Tivaouane tenue avant-hier, mercredi 27 septembre, a été l’occasion pour le ministre de l’Intérieur, Antoine Félix Abdoulaye Diome, et le chef religieux, Serigne Mansour Sy Se Dabakh, d’appeler les fidèles, venus en masse pour l’occasion, à se conformer à ce modèle’’.

L’Info note qu’afin ‘’de préserver la paix dans le monde à travers une transmission exacte pas du tout tronquée où travestie du message de l’islam, le Khalife général des Tidianes, Serigne Babacar Sy Mansour a invité, au-delà les fidèles Tidianes, les croyants à garder leur foi, en s’abreuvant des enseignements du prophète (PSL)’’.

Selon WalfQuotidien, ‘’Tivaouane prêche la préservation de la paix’’.

‘’La cérémonie de clôture de la célébration de la 123ème édition du gamou de Tivaouane s’est tenue le mercredi dernier, à la cité religieuse. Une occasion saisie par le Khalife général des Tidianes via son représentant pour inviter les populations à cultiver la paix’’, indique Walf.

‘’Tivaouane illuminée par la spiritualité’’, dit Bës Bi. ‘’La ville religieuse de Tivaouane a été illuminée dans sa spiritualité où le nom du Prophète Mohamed a raisonné de partout. Un spectacle +sons et lumières+ institué depuis 2011 pour occuper les jeunes s’est en effet tenu mardi soir dans la grande salle rouge, à côté de la Zawiya El Hadj Malick Sy. Les fidèles ont répondu massivement. Les chansons aux rythmes orientaux avec les louanges au Prophète Mohamed (PSL), chantées par des disciples de la tariqa Tidianiya, ont retenti’’, écrit le journal.

En politique, la même publication signale que ‘’le top départ de l’élection présidentielle du 25 février 2024 sera donné ce vendredi avec la séance d’explications organisée par la Direction générale des élections (Dge) à l’intention des candidats à la candidature ou de leurs mandataires’’.

‘’Lors de cette séance, ils pourront, conformément à l’article L57 du Code électoral, prendre connaissance et retirer le modèle de la fiche de collecte des parrainages en format papier et électronique. Pour cette année, les règles du jeu ont été changées à la faveur du Code issu du dialogue national. Désormais, les candidats à la magistrature suprême ont trois options de parrainage’’, indique la publication.

‘’Le parrainage a été institué pour éviter les candidatures pléthoriques. A cet effet, pour participer à la Présidentielle de 2024, le candidat doit avoir au moins 44 231 électeurs et au plus 58 975 parrains, soit 0, 6 et 0, 8% du fichier électoral pour ceux qui ont fait le choix du parrainage civil. Une partie des parrains doit provenir de 7 régions, à raison de 2000 signatures par région’’, souligne Le Quotidien.

Il ajoute : ‘’Pour ceux qui ont choisi le parrainage parlementaire, il leur est demandé 8% du nombre total de députés, soit 13 parlementaires. Pour les candidats qui vont choisir de se faire parrainer par les élus locaux, ils devront avoir la signature de 120 présidents de Conseil départemental ou maires’’.

Vox populi parle de ‘’parrainage de toutes les peurs’’.

‘’Après la période de déclarations tous azimuts de candidatures jusqu’aux plus fantasques, place aux choses sérieuses. Le premier obstacle et certainement le plus difficile commence à se dresser devant les prétendants à la course à la présidentielle de 2024’’’’, écrit la publication.

Pour WalfQuotidien aussi, ‘’les choses sérieuses commencent pour les candidats à l’élection présidentielle du 25 février 2024’’.

OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-MONDE-SPORTS / ”L’Afrique accueille, Dakar célèbre”, slogan des JOJ Dakar 2026

Dakar, 23 juil (APS) – Le Comité d’organisation des Jeux Olympiques de la Jeun…