Dakar, 7 sept (APS) – La désignation du candidat de Benno Bokk Yaakaar (BBY) à l’élection présidentielle du 25 février 2024 est de nouveau commentée dans la livraison des quotidiens de ce jeudi.

‘’Le candidat de [BBY] devra s’affranchir de Macky Sall’’, commente Kritik’, ajoutant : ‘’Bien qu’il soit désigné par le président sortant, Macky Sall, le prochain candidat de Benno Bokk Yaakaar n’aura d’autre choix que de s’affirmer, quitte à se démarquer totalement de Macky Sall, qui veut à la fois passer et garder la main.’’

Le bilan du président de la République risque d’‘’être à la fois un atout et un handicap’’ pour le candidat de la majorité présidentielle, selon Kritik’.

‘’Le temps long pris pour la désignation d’un candidat illustre des difficultés réelles […] La meilleure attitude de Macky Sall était de s’effacer très tôt au profit du candidat désigné’’, juge L’info.

EnQuête fait remarquer qu’au moment où ‘’Benno Bokk Yaakaar tarde à [dévoiler] le nom de son candidat, les prétendants occupent le terrain et battent déjà campagne’’.

‘’En 2012, la coalition la plus importante de l’opposition avait payé cher sa dislocation au seuil de l’élection présidentielle. En 2024, la majorité présidentielle court le même risque en tardant à partager le nom de son candidat et à préparer ses militants et sympathisants’’, lit-on dans le même journal.

Selon L’Observateur et d’autres journaux, Macky Sall va dévoiler le nom du candidat de BBY samedi prochain. ‘’Une décision qui sera suivie de la mise en place d’une nouvelle équipe gouvernementale pour terminer son mandat et accompagner’’ le candidat désigné au scrutin présidentiel, annonce L’Observateur.

Les ‘’remous’’ au PDS

Concernant les autres sujets politiques, Sud Quotidien présente le Sénégal comme une ‘’vitrine démocratique […] sous la menace de l’implosion’’.

La bonne réputation du pays en matière de démocratie ‘’est en passe d’être […] balafrée’’ à cause de ‘’la traque systématique de l’opposition’’, de ‘’la régression des libertés individuelles et collectives’’, de ‘’la posture tendancieuse de Dame justice’’ également, écrit-il.

L’As évoque les ‘’remous’’ au PDS, l’ex-parti au pouvoir, aujourd’hui ‘’en quête d’un nouveau souffle’’, au moment où éclatent de profondes divergences dans ses rangs.

‘’Ousmane Sonko hante les stades’’, titre L’info, annonçant qu’un match de football a été interrompu au stade Amadou-Barry de Guédiawaye par des supporters chantant des slogans favorables à l’opposant Ousmane Sonko.

‘’Tout slogan politique et religieux est interdit dans les compétitions ‘navétanes’’’, celles organisées par l’Organisme national de coordination des activités de vacances, a rappelé au même journal le président de ladite organisation, Amadou Kane.

Le Soleil annonce le lancement d’un projet agricole du chanteur Baaba Maal. ‘’Fixer les jeunes dans leur terroir, avec des projets […] C’est l’objectif du chanteur Baaba Maal’’, note le journal en précisant que cette initiative sera déroulée à Podor (nord), où est né le célèbre artiste.
WalfQuotidien signale que ‘’l’arachide [est] dans une zone de turbulences’’.

‘’Les populations rechignent à se faire vacciner’’

‘’Le coup est rude pour les producteurs d’arachide qui ont beaucoup misé sur les exportations de cette spéculation pour réaliser des bénéfices importants. Face au relèvement des prix à l’exportation, ils avaient augmenté considérablement les superficies emblavées du fait de la demande importante de la Chine’’, explique le journal.

Le hic, c’est que ‘’les Chinois, grands consommateurs d’arachide, se font de plus en plus désirer sur le marché sénégalais, occasionnant une mévente importante pour les producteurs’’, observe WalfQuotidien.

Bés Bi Le Jour révèle que le Sénégal, qui fait partie du ‘’trio de tête’’ du classement des pays en matière de gestion de la pandémie de Covid-19, s’est retrouvé à l’avant-dernière place, concernant la vaccination contre cette maladie.

Seuls 8,68 % de la cible ont été vaccinés, alors que l’Organisation mondiale de la santé recommande à ses États membres de faire vacciner au moins 70 % des personnes concernées.

‘’Le hic, c’est que les populations rechignent à se faire vacciner’’ à cause de ‘’rumeurs infondées’’,  lit-on dans Bés Bi Le Jour.

Record constate que ‘’les Lions affichent la forme’’ en attendant leur match amical international de football contre l’Algérie, mardi prochain, au stade Abdoulaye-Wade de Diamniadio.

ESF

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-COLLECTIVITES-GOUVERNANCE / Le gouverneur Ousmane Kane vante les mérites de la politique de gouvernance des frontières

Kaolack, 19 juil (APS) – Le gouverneur de la région de Kaolack (centre), Ousmane Kan…