Dakar, 10 mai (APS) – Une formation régionale dédiée à l’Afrique de l’Ouest et du Centre sur les éléments essentiels de gestion des migrations, s’est ouverte, mercredi, dans la capitale sénégalaise dans le but de permettre aux acteurs de faire un plaidoyer pour la meilleure pratique d’une bonne gestion de la migration, a constaté l’APS.

‘’Notre espoir est qu’en présentant un ensemble des thématiques, on fait une forme de plaidoyer pour la meilleure pratique d’une bonne gestion de la migration’’, a-t-il déclaré le chargé du programme régional Afrique pour la migration, Maxime Sicard.

Il s’adressait à des journalistes à l’ouverture d’un atelier régional de formation de trois jours sur les éléments essentiels de gestion des migrations (EMM2.0), organisée par l’Organisation mondiale pour les migrations (OIM).

M. Sicard a souligné que cette activité prenait la forme d’une nouvelle formation articulée autour de particularités très large pouvant toucher à toutes les thématiques liées à la migration.

Elle permet de viser les membres du gouvernement de très haut niveau, des techniciens ayant la capacité d’influencer la politique dans leur leur pays.

‘’Cette rencontre pourra aider à révéler des besoins techniques et stratégiques, en assistance technique et en renforcement des capacités ou en développement des stratégies nationales, bilatérales, régionales, entre autres’’, a-t-il expliqué.

Il a noté tous ces échelons là étaient des domaines pour lesquels l’OIM peut assister les gouvernements, s’ils en font la demande.

‘’L’objectif de l’atelier est de créer une plate-forme afin que nous puissions échanger ensemble sur des défis partagés et identifier rapidement des solutions parmi les différents domaines’’, a quant à elle, soutenu, la directrice régionale du programme régionale d’Afrique pour la migration, Christina Méjo.

Pour elle, les modules et les activités respectives mettront en évidence l’interaction entre les différents domaines thématiques des migrations et les secteurs politiques, tout en développant une compréhension holistique.

‘’Offrir une approche holistique est essentiel pour avoir une réponse intégrée et sur mesure, aux défis multidimensionnels auxquels la région est confrontée, ces derniers pouvant être mieux complétés par la variabilité climatique, démographique, etc.’’, a-t-elle ajouté.

AMN/DOB/AKS

Dans la même rubrique
Charger plus dans International

Voir aussi...

SENEGAL-MOYENORIENT-CRISE / Refaat Alaleer, ‘’la voix de Gaza’’, tué dans un bombardement israélien (médias)

Dakar, 9 déc (APS) – Le poète et universitaire palestinien Refaat Alaleer a été tué …