Kédougou, 16 oct (APS) –  La société minière Noga Mine de Kérékonko a offert des fournitures scolaires aux écoles publiques et une ambulance médicalisée à la commune de Tomboronkoto, dans la région de Kédougou (sud-est), dans le cadre de la Responsabilité sociétale d’entreprise (RSE).

Ces dons d’une valeur totale de 21 millions de francs FCA ont été remis aux chefs d’établissements de la circonscription et au maire de la commune de Tomboronkoto.

“Nous avons décidé pour cette rentrée scolaire 2023 de doter des fournitures scolaires à tous les élèves de la commune de Tomboronkoto et une ambulance médicalisée pour évacuer toutes les urgences au niveau de l’hôpital régional Amat Dansokho de Kédougou”, a déclaré Sultan Diop, directeur générale de la société minière de Kérékonko.

Il s’exprimait dimanche à la journée d’excellence et de remise des fournitures scolaires présidée par le préfet du département de Kédougou, Thierno Souleymane Sow, en présence du maire de la commune de Tomboronkoto, Nfaly Camara.

La société minière Noga mine de Kérékonko a remis également aux groupements des femmes leurs attestions en fin de formations et aux jeunes des permis de conduire de véhicule léger.

“C’est dans le cadre de la Responsabilité sociétale de l’entreprise que nous avons remis des attestations sanctionnant une formation aux femmes de Tomboronkoto et des permis de conduire légers aux jeunes de la commune”, a précisé Sultan Diop.

Il a donné un bon de carburant de 1 million de francs FCFA à la commune de Tomboronkoto pour l’évacuation rapide des urgences au niveau de l’hôpital régional Amat Dansokho de Kédougou.

Le maire de Tomboronkoto a remercié l’entreprise minière Noga mine pour toutes ses actions sociales et économiques réalisées dans sa commune. Il a rappelé la remise de 5 millions aux femmes de Tamaba Noumouya et également d’autres actions que son entreprise a réalisées pour les populations de Tomboronkoto.

Nfaly Camara a demandé au directeur générale de Noga mine de mettre l’accent sur la réhabilitation après l’exploitation des terres de Kérékonko et de Tamba Noumouya.

“Les populations reviendront réclamer leurs terres exploitées malgré qu’elles ont été indemnisées avant le démarrage des opérations minières”, a-t-il signalé.

Le préfet du département de Kédougou, Thierno Souleymane Sow, a de son côté invité la société minière à inciter les enseignants à rester dans la zone au moins 5 à 10 ans pour éviter les départs massifs chaque année.

“Noga mine peut nous aider à maintenir les enseignants dans la localité en faisant des renforcements dans les après-midi pour lutter contre la déperdition et aussi relever le niveau des élèves”, a plaidé le chef de l’exécutif départemental.

Il a exhorté les autres sociétés minières de la zone à s’associer à Noga mine pour venir en aide aux populations dans le secteur de l’éducation, de la santé et de l’allégement des femmes impactés des opérations des opérations minières.

PID/ASB/OID

 

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-TRANSPORTS / Transports : vers l’élaboration de stratégies répondant aux besoins actuels et futurs

Dakar, 18 juil (APS) – Le ministre des Infrastructures et des Transports terrestres et aér…