Kaolack, 6 août (APS) – Les services déconcentrés de l’Etat, concernés par l’organisation du Gamou international de Médina Baye, dans la commune de Kaolack (centre), se sont engagés pour un bon déroulement de cet évènement religieux commémorant la naissance du prophète Mahomet (PSL) prévu à la fin du mois de septembre.

L’assurance a été donnée au cours d’une réunion du Comité départemental de développement (CDD) récemment tenue dans la alle de conférence de la résidence Daarul Iman communément appelée ‘’Keur Gane’’ (Maison des hôtes, en wolof), en présence du préfet du département de Kaolack, Hamet Tidiane Thiaw.

‘’Les services déconcentrés de l’Etat ont échangé autour de ce que nous appelons le cahier des sollicitations, un ensemble de requêtes et de besoins soumis à l’attention du préfet par le Comité d’organisation des manifestations et activités de la Fayda (COMAF) et qui englobent l’ensemble du dispositif et des dispositions qui doivent être mis en place pour une organisation réussie du Gamou’’, a expliqué le chef de l’exécutif départemental.

Lors de les rencontre, les échanges ont tourné essentiellement autour de la couverture sécuritaire, la mobilisation d’un certain nombre de services qui gèrent l’eau, l’assainissement, l’électricité, la santé, l’hygiène, et d’autres préoccupations liées à la demande de facilitation adressée aux services des eaux, forêts, chasse et conservation du sol, aux douanes et à ceux prenant en charge de réseau des télécommunications.

Le curage et la fermeture des canaux à ciel ouvert ont aussi été demandés par plusieurs intervenants qui ont pris part à cette rencontre du CDD qui précède celle du Comité régional de développement (CRD) et du Comité national de développement (CND).

‘’Comme d’habitude, nous accordons une attention particulière au volet sécuritaire pour assurer une bonne couverture des différents sites, des pèlerins, des autorités qui seront sur les lieux sur toute la période du Gamou pour la protection des personnes et de leurs biens’’, a rassuré M. Thiaw.

Les différents chefs de service ou leurs représentant, après avoir fait le point de leurs interventions lors de la précédente édition de ce grand évènement religieux, ont promis de faire ‘’plus et mieux’’.

‘’Avec le Gamou, nous parlons d’un évènement religieux, mais cet aspect religieux ne doit pas dissiper ses fonctions sociale, éducative et scientifique. Pour les autorités que nous sommes, c’est une raison de nous engager au maximum’’, a fait valoir le préfet en expliquant que la partition du Gamou se fait au profit d’une  éducation de masse, d’une orientation de nos concitoyens, de leur réarmement aux plans éthique et moral autour de tout ce que nous avons comme valeurs universelles fondamentales dans notre mission de développement de notre territoire.

Pour le président du COMAF, Cheikh Ibrahima Mamoune Niass, depuis le début du mois de juin dernier, les membres de sa structure  réunissent tous les samedis pour préparer le Gamou international de Médina Baye. ‘’Au cours de ces différentes réunions, nous avons élaboré un cahier des charges contenant l’expression de nos besoins pour ce Gamou et que nous avons soumis à l’autorité au nom du Khalife Cheikh Mouhamadou Mahi Niass. C’est dans ce sens que le préfet a convoqué cette réunion du CDD’’, a-t-il expliqué.

 

ADE/AKS

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-MIGRATION-DIVERS / Saint-Louis : 57 candidats à l’émigration irrégulière interpellés par la Marine nationale

Saint-Louis, 20 juil (APS) – Une patrouille terrestre de la Base navale nord de la M…