Kaffrine, 20 juin (APS) – Le conseil départemental de Kaffrine (centre) est dans l’attente de sa part des fonds alloués par l’État aux collectivités territoriales pour espérer exécuter son budget “à temps”, a indiqué jeudi son vice-président, Daouda Vilane.

“Certes, cette année est une année particulière, mais il faut reconnaître qu’il y a eu un retard dans le transfert des fonds”, a-t-il avancé en parlant du changement intervenu à la tête de l’État à l’issue de la présidentielle du 24 mars dernier qui a consacré la victoire de Bassirou Diomaye Faye.

“À l’heure où je vous parle, le conseil départemental qui ne vit que de ressources transférées par l’État, n’a reçu aucun sou. Par conséquent, nous demandons à l’État de diligenter la situation, afin qu’on puisse exécuter notre budget à temps”, a dit Daouda Vilane dans un entretien avec l’APS.

Le conseil départemental de Kaffrine, dans sa situation actuelle, n’a “pas les moyens de sa politique” et rencontre “beaucoup de contraintes pour pouvoir honorer certaines dépenses”, a ajouté son vice-président.

CTS/BK/ADL

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-AFRIQUE-AVIATION / UEMOA : de nouveaux textes législatifs et réglementaires pour renforcer la sécurité et la sûreté de l’aviation civile

Dakar, 13 juil (APS) – Les ministres chargés de l’aviation civile des Etats de l’Uni…