Ndiognick (Kaffrine) , 24 oct ( APS) – Une délégation de quatre-vingt Suisses,  composée d’éminentes personnalités  et des musiciens de la fanfare de l’orchestre ”Landwehr”, basé dans la ville de Fribourg, séjourne pour une durée de trois jours, pour la première fois en Afrique à Ndiognick , une commune de la région de Kaffrine (centre).

Ce séjour entamé lundi dans cette commune se poursuit jusqu’à mercredi dans le cadre d’une future coopération décentralisée envisagée entre les villes de Ndiognick et celle de Fribourg en Suisse.

”Cette visite , une première en Afrique, est le fruit d’une coopération entre la structure Performance Afrique, un  bureau d’appui conseil au développement  des  entreprises et   développement socio-économique durable des communautés africaines  et son partenaire  financier , Nouvelle Planète de Suisse , une organisation d’entraide internationale” , a dit Ibrahima Diallo , directeur  général  du bureau d’appui Performance Afrique.

Il s’exprimait lundi en marge de la cérémonie officielle organisée en l’honneur de la délégation  Suisse,  en présence du maire de la commune de Ndiognick, Ndary Loum, du ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique, Abdoulaye Saydou Sow,  ainsi que des autorités administratives et  territoriales  de la région.

Le maire de la commune de Ndiognick, Ndary Loum,  s’est réjoui d’accueillir cette forte délégation Suisse dans sa ville.

”Aujourd’hui, j’ai l’immense plaisir d’accueillir  la délégation de Landwehr de Fribourg  en Suisse, composée d’éminentes personnalités, de la fanfare de l’orchestre Landwehr, qui joue la musique officielle de la ville de Fribourg. Cette visite sera des moments forts  et d’échanges culturelles entre nos deux communautés”, a dit l’édile de la commune de Ndiognick, relevant qu’elle entre dans le cadre de la coopération décentralisée entre les deux peuples.

 

Il a indiqué que la délégation Suisse va au cours de son séjour visiter les périmètres maraîchers  réalisés dans les villages de Ngouye, de Bayti et de Mbakoumé , par le bureau d’appui au développement Performance Afrique en partenariat avec Nouvelle planète de Suisse.

Ces périmètres maraîchers, selon lui, contribuent à faciliter l’autonomisation  des femmes  et améliorer  leurs conditions socio-économiques.

Philippe Randin, directeur de Nouvelle planète de Suisse,  a signalé que cette visite à Ndiognick a été facilitée par le conseiller d’Etat  et député Suisse, Pierre André Page  par ailleurs président de la fanfare de l’orchestre Landwehr. C’est lui qui a décidé d’amener pour la première en Afrique , cette fanfare, a-t-il ajouté.

” Ce choix de Ndiognick , dans la région de Kaffrine, au Sénégal , vise à valoriser  le monde rural , à travers la production maraîchère , la transformation agricole et les activités génératrices de revenus”’  a dit M. Randin, estimant qu’il y a  deux raisons  aujourd’hui pour  valoriser le monde rural.

”D’abord, il y a  beaucoup de potentiels. On sait que dans les villages ruraux il y a beaucoup de jeunes  qui partent vers la capitale ou ailleurs, alors qu’on peut trouver du travail sur place. Et la réalisation de jardins maraîchers est un exemple pour freiner les jeunes. L’autre aspect, est lié aux valeurs  que regorgent les villages et les richesses , c’est à dire , l’harmonie entre les hommes   , la terre, les hommes et les animaux”, a-t-il encore soutenu .

 

CTS/AB/ADL

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans Culture

Voir aussi...

SENEGAL-FOOTBALL / Championnat régional de Matam : NSFCI s’offre le trophée en battant Kawral Mango

Matam, 20 juil (APS) – L’équipe du centre de formation Noyau sportif football …