Dakar, 7 août (APS) – L’avocat franco-espagnol Juan Branco, sous le coup d’une expulsion du territoire sénégalais, à la suite de son placement sous contrôle judiciaire est présentement à l’Aéroport international Blaise Diagne de Diass d’où il devra s’envoler pour la France, a-t-on appris de source policière.

”Il est présentement à l’aéroport international Blaise Diagne pour les besoins de son refoulement en France”, a confié la même source, soulignant que ”M. Branco était dans une direction de la police pour les formalités d’expulsion”. Il a été ensuite conduit à l’aéroport pour son expulsion vers la France, a ajouté ce haut cadre de la police.

L’avocat franco-espagnol Juan Branco, emprisonné à Dakar au cours de ce week-end, a été libéré lundi.

Me Branco, qui défendait l’opposant Ousmane Sonko dans un procès pour viol et menaces de mort, a été arrêté samedi en Mauritanie et envoyé à la prison de Rebeuss, dans la capitale sénégalaise.

Il a été mis sous contrôle judiciaire, avec un ordre d’expulsion vers la France.

Visé par un mandat d’arrêt international émis par la justice sénégalaise, l’avocat franco-espagnol séjournait à Dakar au moins depuis dimanche 30 juillet.

Ce jour-là, il est intervenu à une conférence de presse des avocats d’Ousmane Sonko, près du centre-ville de Dakar, avant d’être emmené par ses ‘’gardes du corps’’.

Arrêté en Mauritanie, samedi, près de la frontière dudit pays avec le Sénégal, il a été auditionné par la Division des investigations criminelles, un démembrement de la police sénégalaise.

Me Branco a ensuite été inculpé d’appel à l’insurrection, de diffusion de fausses nouvelles, d’actes et manœuvres de nature à compromettre la sécurité publique ou à occasionner des troubles graves.

Le mandat d’arrêt le concernant avait été émis après qu’il a annoncé avoir déposé une plainte en France et une demande d’enquête à la Cour pénale internationale, à La Haye, contre Macky Sall et d’autres personnalités sénégalaises.

Il a effectué ces démarches à la suite des violences survenues au Sénégal après la condamnation de son client à deux ans de prison ferme pour ‘’corruption de la jeunesse’’, en juin dernier.

MTN/OID/AKS

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

AFRIQUE-DRAME / Glissements de terrain en Ethiopie : le bilan s’alourdit à 257 morts (ONU)

Dakar, 25 juil (APS) – Le bilan des victimes des glissements de terrain survenu lund…