Kaolack, 3 nov (APS) L’adjoint au gouverneur de la région de Kaolack (centre), en charge des affaires administratives, El Hadji Malick Sémou Diouf, a plaidé vendredi pour la réalisation d’infrastructures de qualité pour une meilleure gestion des déchets dans les communes, dans le cadre de l’extension du Projet de promotion de la gestion intégrée et de l’économie des déchets solides au Sénégal (PROMOGED).

‘’Aujourd’hui, il faut le dire, pour une parfaite mise en œuvre de la gestion des déchets solides, il est aussi important qu’on puisse disposer d’infrastructures de qualité mais aussi suffisantes. On ne peut pas vouloir aller dans le sens d’une bonne gouvernance des déchets solides sans pour autant disposer d’infrastructures adaptées qui puissent permettre de les gérer de la meilleure  manières’’, a-t-il notamment dit.

Il s’exprimait au cours d’une réunion du Comité régional de développement (CRD) sur la mise en œuvre de la phase d’extension à la région de Kaolack du PROMOGED., en présence d’autres autorités administratives, des maires, des chefs de services déconcentrés et autres organisations communautaires à la base évoluant dans la région.

‘’L’objectif de cette rencontre, a-t-il précisé, était d’échanger avec les différents acteurs, de soumettre des préoccupations et de voir comment faire pour que ce projet puisse être mis en œuvre de la meilleure des manières dans la région de Kaolack’’.

El Hadji Malick Sémou Diouf a également invité les responsables du PROMOGED et leurs partenaires  à la mise en place de stratégies de sensibilisation et de communication pour un changement de comportement des populations.

A ce propos, il a relevé que ‘’la deuxième partie de cette réunion était consacrée au partage d’informations sur la loi d’orientation relative à la gestion intégrée et durable des déchets solides”. Il était également question de ”définir les orientations qui sont recherchées à travers ce cadre harmonisé et unifié”.

Selon lui, ”il était important aussi qu’on puisse suggérer, dans le cadre des dispositions qui seront prises, comment faire pour une large communication et sensibilisation des populations pour que cette loi puisse être bien appliquée’’.

Les participants à cette réunion ont eu droit à des explications sur le projet de loi d’orientation relatif à la gestion intégrée et durable des déchets solides, un ‘’cadre harmonisé et unifié’’ de gouvernance des déchets solides, selon M. Diouf.

La deuxième phase d’extension du PROMOGED concerne les régions de Diourbel, Fatick, Kaffrine, Kaolack et Louga.

Quant à la première phase initiale d’un coût de 206 milliards de francs CFA, elle est intervenue pendant cinq ans dans sept régions : Dakar, Thiès, Saint Louis, Matam, Ziguinchor, Kolda et Sédhiou, au profit de plus de 6 millions d’habitants.

ADE/AB/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-MONDE-SPORTS / ”L’Afrique accueille, Dakar célèbre”, slogan des JOJ Dakar 2026

Dakar, 23 juil (APS) – Le Comité d’organisation des Jeux Olympiques de la Jeun…