Tivaouane, 24 sept (APS) – Le poste de commandement opérationnel (PCO) regroupant les forces de sécurité dans le cadre  d’une synergie des actions de surveillance lors du Gamou, a été élargi à la  Senelec et à Seneau, a révélé, dimanche, le préfet de Tivaouane, Mamadou Guéye.
Mamadou Guéye qui recevait une délégation de l’APS, conduite par son directeur général, Thierno Amadou Sy, a abordé quelques éléments de l’organisation du Gamou, dont le plan de circulation et la sécurité.
Selon lui, le Poste de commandement opérationnel, “innovation” du Gamou 2022, a été reconduit et élargi à la Senelec, à la Seneau.
Cette décision est motivée par le fait que l’électricité et l’eau sont des éléments de sécurité, dans la mesure où le manque de l’une d’entre elles peut être source d’insécurité, a-t-il laissé entendre.
Le poste de commandement opérationnel  permet d’assurer,  à  temps réel, le pilotage et le monitoring de l’organisation  autour de l’autorité préfectorale, a expliqué Mamadou Guéye.
Selon lui, cet outil a joué un “rôle extraordinaire” lors de l’édition 2022  du Gamou. Il permet une surveillance de toute la commune de Tivaouane pour faciliter une “intervention efficace”  en cas d’urgence.
L’intégration, cette année de la Senelec dans le poste de commandement opérationnel, s’explique, selon lui, par la nécessité de la faire réagir  en cas de coupure. “En face d’une panne électrique qui nécessite l’intervention urgente  de la Senelec, avoir le principal responsable du secteur  à  côté ne peut qu’ (aider à) trouver rapidement une solution”, a-t-il noté.
Voyant l’énergie comme un “secteur transversal”, M. Guéye a relevé que quelle que soit la qualité d’un plan, il suffit d’une coupure d’électricité pour que “tout soit refait”.
Selon lui, la Seneau, société de distribution d’eau courante a  également été ajoutée au PCO.
“Il y a toujours une articulation des différents secteurs autour  de la sécurité pour pouvoir assurer une bonne organisation”, a-t-il dit.
Il a dit avoir reçu, ce dimanche, le représentant de la SenEau qui formulait une demande sécurité par rapport aux abords des “piquages” à partir des tuyaux transférant l’eau en provenance du Lac de Guiers.
Evoquant des “velléités de sabotage par des gens mal intentionnés” constatées l’année dernière, M. Guéye a noté que  l’autorité  veille avec  le concours de la sécurité, à cette synergie, impulsée “dans l’unique but de voir une  bonne organisation du Gamou”.
MKB/ADI
Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ENVIRONNEMENT / Un projet lancé à Dakar en vue d’une pêche durable et transparente

Dakar, 18 juil (APS) – La Coalition nationale pour la pêche durable (CONAPED) a proc…