Dakar, 8 août (APS) – L’avocat franco-espagnol Juan Branco, expulsé lundi du Sénégal, est arrivé à l’aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle, à Paris, ce mardi matin, au lendemain de sa remise en liberté sous contrôle judiciaire par la justice sénégalaise, rapportent plusieurs médias.

Inculpé pour attentat, complot, diffusion de fausses nouvelles et actes et manœuvres de nature à compromettre la sécurité publique ou à occasionner des troubles politiques graves,.il a été accueilli par des membres de sa famille.

Après avoir levé le poing, en signe de “victoire”, il s’est engouffré dans un taxi sans s’adresser à la presse.

Avocat de l’opposant Ousmane Sonko, Juan Branco avait été interpellé dimanche en Mauritanie puis remis aux autorités sénégalaises. Celles-ci avaient émis un mandat d’arrêt international contre lui, le 14 juillet dernier.

Branco est inculpé par la justice sénégalaise d'”attentat, d’appel à l’insurrection, de diffusion de fausses nouvelles, d’actes et manœuvres de nature à compromettre la sécurité publique ou à occasionner des troubles graves”.

Il fait partie des avocats de l’opposant sénégalais Ousmane Sonko, actuellement en détention pour sept chefs d’accusation prononcés par le parquet de Dakar. M. Sonko a été déjà condamné dans deux autres affaires.

Une pétition en ligne pour la “libération immédiate” de Juan Branco avait recueilli plus de 19 000 signatures en deux jours.

Dimanche, le portail de l’Agence nationale de l’aviation civile et de la météorologie (ANACIM) a subi une cyberattaque. Les hackers avaient publié sur la page d’accueil le message “Libérer Juan Branco”.

ABB/ASG/MTN

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-TRANSPORTS / Transports : vers l’élaboration de stratégies répondant aux besoins actuels et futurs

Dakar, 18 juil (APS) – Le ministre des Infrastructures et des Transports terrestres et aér…