Dakar, 2 juil (APS) – Le ministre du Travail, de l’Emploi et des Relations avec les institutions, Yankhoba Diémé, a ordonné, mardi, ‘’la fin immédiate’’ des contrats de prestation de services offerts à des employés par le supermarché Exclusif.

Il a pris cette décision à l’occasion d’une tournée d’inspection effectuée de manière inopinée dans quelques entreprises, dont cette enseigne spécialisée dans le commerce des produits alimentaires, pour voir si elles respectent ou pas le Code du travail et les règles d’hygiène et de sécurité.

S’exprimant en présence des responsables de ce supermarché, M. Diémé a exigé d’eux ‘’la fin immédiate’’ des contrats de prestation de services offerts à des employés. Il juge les contrats en question non conformes à la législation du travail au Sénégal.

Accompagné d’inspecteurs du travail lors de sa visite, Yankhoba Diémé a recommandé aux dirigeants du supermarché de dérouler ‘’un plan de régularisation’’ des contrats de certains employés et de ‘’corriger les impairs’’ signalés.

Yankhoba Diémé (en casquette) s’entretient avec un dirigeant de l’enseigne Exclusif. 

Le ministre du Travail, de l’Emploi et des Relations avec les institutions les invite aussi à respect les droits de leurs quelque 300 employés.

Il leur a demandé de lui faire parvenir dans un délai de dix jours les contrats des employés non-sénégalais de l’enseigne. ‘’En vertu de la loi sur le contenu local, je veux recevoir les contrats des expatriés dans un délai de dix jours, pour les étudier et savoir si les postes concernés [sont] facilement trouvables sur le marché national ou pas’’, a dit Yankhoba Diémé.

Il a salué les ‘’efforts’’ fournis par la même entreprise pour le respect de 11 recommandations de l’inspection du travail. Les dirigeants du supermarché Exclusif ‘’ont fait l’effort de régulariser les contrats d’une cinquantaine d’employés sur un total de près de 300’’, a-t-il reconnu.

M. Diémé dit avoir noté que les heures supplémentaires et les primes d’encouragement sont également payées aux travailleurs de cette enseigne.

Des travailleurs au Port autonome de Dakar, où s’est rendu le ministre du Travail, de l’Emploi et des Relations avec les institutions.

La directrice des ressources humaines du magasin Exclusif, Ndèye Fatou Diouf, assure avoir noté les recommandations du ministre et a promis de veiller à leur exécution.

L’enseigne est à jour, concernant le paiement des heures supplémentaires, a-t-elle dit.

‘’On va remédier au manque d’eau et veiller à ce que les travailleurs aient des chaussures de sécurité et de tenues de travail’’, a promis Mme Diouf en parlant des observations faites par Yankhoba Diémé et les inspecteurs du travail, en ce qui concerne les normes d’hygiène et de sécurité.

Les contrats des travailleurs non-sénégalais de l’entreprise seront remis au ministre dans le respect du délai indiqué par ce dernier, selon Ndèye Fatou Diouf.

Yankhoba Diémé a rendu visite aussi aux dirigeants du Syndicat des auxiliaires de transport du Sénégal, au Port autonome de Dakar.

‘’On doit résoudre ces problèmes pour […] être davantage dans la légalité, pour que les travailleurs puissent s’épanouir’’, a dit le ministre.

‘’On peut mieux faire en termes de sécurité et d’hygiène. Beaucoup de choses doivent être améliorées, concernant la sécurité surtout’’, a dit Yankhoba Diémé à la suite de son entretien avec les leaders dudit syndicat.

Des ouvriers membres de ce syndicat ont décrié leurs conditions de travail.

‘’Nous souffrons le calvaire ici […] Nous n’avons même de matériel de protection. Nous déchargeons 42 tonnes en onze jours, une tâche prévue normalement pour une durée deux à trois mois’’, s’est alarmé un docker membre du Syndicat des auxiliaires de transport du Sénégal.

Daouda Guèye, l’un des dockers, a dénoncé ‘’les salaires de misère’’ qui leur sont payés. Ils ne bénéficient pas d’une prise en charge médicale, selon lui.

‘’L’entreprise qui les emploie n’est pas légalement reconnue comme telle’’, a signalé Tène Diouf, l’un des inspecteurs du travail dont était accompagné le ministre du Travail, de l’Emploi et des Relations avec les institutions.

M. Diouf a recommandé à l’employeur des dockers de faire les démarches nécessaires pour faire travailler légalement les ouvriers.

Yankhoba Diémé a promis de rendre visite à d’autres entreprises et syndicats de travailleurs pour savoir si le Code du travail et les normes d’hygiène et de sécurité sont respectés ou pas.

‘’Nous avons entamé des visites auprès des entreprises pour nous assurer de leur conformité avec le Code du travail et les règles d’hygiène et de sécurité’’, a-t-il dit aux journalistes.

CS/ESF

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-DIVERS / Sédhiou : une fille de 10 ans meurt noyée dans un caniveau

Sédhiou, 16 juil (APS) – Une fille de dix ans s’est noyée cet après-midi dans un can…