Connexion

La vitrine du Sénégal

Bannière Une

01/28/2023 8:37 p.m.

SENEGAL-SANTE

Une autorité administrative suggère la stratégie ''Ndiatigui'' à l'ANCS

Nov. 18, 2022, 7:32 p.m.

Sédhiou, 18 nov (APS) – L’adjoint au gouverneur chargé des affaires administratives de la région de Sédhiou, Modou Guèye, a vanté, vendredi, la stratégie ‘’Ndiatigui’’, suggérant à l’Alliance Nationale des Communautés pour la Santé (ANCS) de l’intégrer dans ces interventions communautaires pour aider les populations.

‘’Cette stratégie qui consiste à recevoir des femmes enceintes habitant des zones reculées et enclavées pour préparer leur accouchement dans les Points de prestation de services (PPS) est une idée originelle de Sédhiou et a procuré beaucoup de satisfaction au système de santé’’, s’est réjoui le gouverneur.

Il recevait une mission conduite par le Directeur général de la Santé publique au ministère de la Santé et de l’Action sociale qui, en partenariat avec l’ANCS, est en train de passer en revue les interventions communautaires développés à Louga, Kaolack et Sédhiou dans une perspective de relance des soins de santé primaire au Sénégal.

L’ANCS dispose de trois cliniques communautaires implantées dans ces régions précitées. Elle a également plus de 200 Organisations communautaires de base (OCB) et ONG membres de son assemblée générale.

L’adjoint au gouverneur de Sédhiou précise que la stratégie ‘’Ndiatigui’’ permet d’accueillir des femmes enceintes presque à terme, qui viennent s’installer gratuitement dans les familles d’accueil pour se rapprocher de la structure sanitaire de prise en charge.

‘’Ces femmes habitent dans des zones très enclavées et risquent d’accoucher à domicile avec tout ce que cela comporte comme inconvénient. Elles sont donc suivies au niveau des PPS et si elles présentent une grossesse à risque elles sont mises en rapport avec la famille d’accueil où elles logent’’, a-t-il notamment expliqué.

Il a fait savoir que cela réduit considérablement le taux d’accouchement à domicile et facilite le suivi des Consultations prénatales (CPN).

‘’C’est une stratégie que je vous suggère de partager avec les acteurs communautaires. Mais il faut, surtout, dans la mesure du possible les aider parce que les familles d’accueil ont la volonté, mais n’ont pas de moyens’’, a plaidé Modou Guèye auprès de l’ANCS.

De même, il a fait noter que cette stratégie très concluante est élargie, avec l’appui de la région médicale de Sédhiou, aux trois districts que compte la région.

S’agissant de la lutte contre la tuberculose, le VIH et le paludisme, le gouverneur a expliqué qu’il y avait un recul certes, mais ces maladies sont toujours présentes. Il appartient aux acteurs, selon lui, de poursuivre la sensibilisation et porter la communication chez les populations.

Il a aussi rappelé l’efficacité de stratégies porteuses comme la Prise en charge à domicile (PEDADOM), regrettant que la région de Sédhiou n’est plus éligible à cette stratégie. Il en est de même pour la Chimio prévention saisonnier du paludisme (CPS).

‘’Sédhiou est une région qui est souvent confrontée à des difficultés notamment d’enclavement, d’accessibilité, c’est pourquoi nous sommes toujours preneurs par rapport à l’appui des projets et programmes, que ce soit de l’Etat ou des partenaires techniques et financiers’’, a lancé Modou Guèye.

A ce propos, il a souhaité un appui constant pour les acteurs communautaires, parce que, dit-il, les populations ont encore besoin d’offres de santé dans leur localité et leur dynamisme se vérifie au quotidien sur le terrain.

 

LTF/MD

Dans la même catégorie

La vitrine du Sénégal

APS Photos

S'inscrire à la newsletter

© 2022 APS. All Rights Reserved. Powered by EmC2 Groupe