Connexion

La vitrine du Sénégal

Bannière Une

02/05/2023 5:25 p.m.

SENEGAL-SANTE-PALUDISME

Plan d’accélération : l’objectif est de réduire l’incidence de la maladie d’au moins 75 % (PNLP)

Nov. 17, 2022, 8:05 p.m.

Dakar, 17 nov (APS) - Le coordonnateur du Programme National de Lutte contre le Paludisme (PNLP), Doudou Séné, a déclaré jeudi, à Dakar, que l’objectif du plan d’accélération de l’élimination du paludisme est de réduire d’au moins 75% l’indice de la maladie et la mortalité par rapport à 2019.

 

‘’L’atteinte des objectifs du Plan Stratégique National 2021-2025 constitue une étape importante pour faire de l’élimination du paludisme une réalité au Sénégal en 2030’’, a souligné Dr Doudou Sène.

Pour le plan d’accélération vers l'élimination, a-t-il expliqué, ‘’ il s’agit de réduire l’incidence du paludisme d’au moins 75% par rapport à 2019, de réduire la mortalité liée au paludisme d’au moins 75% par rapport à 2019 et d’interrompre la transmission locale dans au moins 80% des districts éligibles de 2019’’.

La journée de validation officielle du plan national d’accélération vers l'élimination mais aussi du plan national de plaidoyer pour la lutte contre le paludisme et du plan de gestion de la résistance des vecteurs aux insecticides a été présidée ce jeudi par le directeur de cabinet du ministre de la santé et de l’action sociale, Alpha Ousmane Thiaw.

Pour le directeur de cabinet, ‘’la tendance de l’évolution du paludisme au Sénégal et dans le monde, oblige le pays à disposer de plans de lutte adaptés et mis en œuvre avec succès’’.

‘’La réduction de la transmission palustre est devenue une réalité au Sénégal. Cependant, prétendre réussir son élimination d’ici 2030, présente des défis auxquels nous devons tous faire face car le temps nous est compté’’, a-t-il aussi averti.

Selon lui, ‘’le plan visant à accélérer le processus d’interruption de la transmission locale du paludisme est d’une importance capitale ; il devra permettre d’atteindre les objectifs du pays en 2025 conformément au plan stratégique national 2021-2025’’.

L’élaboration des plans de lutte contre le paludisme a été appuyée par les partenaires techniques et financiers tels que Speak Up Africa, USAID/PMI à travers les projets « Bâtir un Système de santé résilient » et Vector Link.

Pour la directrice exécutive de Speak Up Africa, Docteur Astou Fall Gassama ‘’ces trois documents (le plan d'accélération vers l'élimination, le plan de plaidoyer et le plan de gestion des résistances) sont essentiels et constituent un jalon important dans l’accélération de l’élimination du paludisme en 2025’’.

Dans ce sillage, le coordonnateur du PNLP a affirmé que ‘’ces plans visent aussi à gérer la résistance aux insecticides chez les populations de vecteurs du paludisme au Sénégal et à mobiliser des ressources domestiques pour la lutte contre le paludisme au Sénégal d’une part et d’autre part de maintenir la lutte contre le paludisme dans l’agenda des pouvoirs publics’’.

Selon le programme national de lutte contre le paludisme (PNLP), le nombre de cas confirmés de paludisme a considérablement augmenté entre 2020 et 2021 passant 445 313 cas en 2020 à 536 850 cas en 2021, soit une augmentation de 20,56%.

Il en est de même pour le nombre de décès liés au paludisme, qui est passé de 373 en 2020 à 399 en 2021, soit une augmentation de 6,97%.
 

 

SKS/MD

Dans la même catégorie

La vitrine du Sénégal

APS Photos

S'inscrire à la newsletter

© 2022 APS. All Rights Reserved. Powered by EmC2 Groupe