Connexion

La vitrine du Sénégal

Bannière Une

01/31/2023 4:37 p.m.

SENEGAL-SOCIETE-TRANSPORT

La grève des transporteurs paralyse la gare routière de Tambacounda

Jan. 18, 2023, 9:36 p.m.

Tambacounda, 18 jan (APS) - Le transport en commun des voyageurs était à l'arrêt ce mercredi à Tambacounda (sud) où les conducteurs de la gare routière ont observé un arrêt de travail, à l'appel de leurs syndicats.

Aucun transporteur n'est sorti de cette gare ce jour, suite au mouvement de grève illimitée décidée par les syndicats du secteur, pour dénoncer la restriction sur les porte-bagages, l'interdiction faite aux propriétaires des bus et des minibus de les faire circuler entre 23 heures et 5 heures, l'importation des pneus d'occasion et d'autres mesures annoncées par le gouvernement pour éviter les accidents de la route.

Ces mesures avaient été décidées par le gouvernement après l'accident de la route survenu à Sikilo, près de la commune de Kaffrine (centre), un drame qui a provoqué la mort de 42 personnes.

"Nous n'avons pas d'autres choix que de nous mettre à l'arrêt, de suivre le mot d'ordre donné par le camarade Alassane Ndoye", secrétaire général d'un des syndicats à l'origine de cet appel à la grève, déclare le président de la gare routière de Tambacounda, Pape Niang.

Selon lui, "les mesures prises par l'Etat ne sont pas appliquées", car prendre de telles mesures "sans en discuter avec les concernés ne peut pas passer. Nous sommes en colère", assène-t-il.

"L'Etat a une part de responsabilité dans ces accidents, nous chauffeurs avons notre part de responsabilité, nous avons perdu 12 camarades chauffeurs et apprentis lors de l'accident de Sikilo", relève-t-il.

Il affirme qu'aucun car n'est sorti de la gare de Tamba, le mot d'ordre de grève étant largement suivi.

"Au minimum, renseigne-t-il, 100 véhicules quittent la gare en jour ordinaire, mais aujourd'hui tous les transporteurs ont retiré leurs clés".

Lamine Fall, un conducteur de ''7 places'' originaire de la gare routière de Tambacounda, dénonce les mesures prises par le gouvernement et l'absence de dialogue avec les syndicats de transporteurs.  

"Les décisions du gouvernement sont lourdes, et n'ont pas été précédées par des concertations, pour voir comment les appliquer", a regretté Lamine Fall, un habitué du trajet Tambacounda-Touba.

A l'en croire les mesures décidées par le gouvernement "sont difficiles pour les chauffeurs et ne tendent pas à apaiser la situation", d'où la grève observée par ces derniers, qui restent, dit-il, à l'écoute de leur  secrétaire général Alassane Ndoye.

 

BT/BK/ASG

Dans la même catégorie

La vitrine du Sénégal

APS Photos

S'inscrire à la newsletter

© 2022 APS. All Rights Reserved. Powered by EmC2 Groupe