Connexion

La vitrine du Sénégal

Bannière Une

01/31/2023 5:48 p.m.

SENEGAL-PRESSE-REVUE

Les menaces de grève et d'augmentation des tarifs dans le secteur du transport en Une

Jan. 16, 2023, 8:53 a.m.

Dakar, 16 jan (APS) – L’annonce de la grève ‘’illimitée’’ des transporteurs en réaction aux mesures prises par le gouvernement pour prévenir les accidents de la circulation et la volonté des exploitants de minibus de revoir à la hausse les tarifs dans le sillage de l'augmentation des prix du carburant font le menu des journaux parvenus lundi à l'APS.

L’Association de financement des transports urbains de Dakar (AFTU), principal groupe d'exploitants de minibus dans le pays  a annoncé dimanche soir une augmentation des tarifs des transports urbains par autobus dans la région de Dakar. Dans le même temps, des syndicats de transport ont eux aussi menacé d’aller en grève ‘’illimitée’’ à partir de mardi à minuit.

Ces décisions font suite aux mesures prises par le Gouvernement lors d’un Conseil interministériel pour réduire les accidents de la route. Les 22 mesures ont été notamment prises au lendemain d'un tragique accident de la circulation qui a récemment fait 42 morts à Sikilo, une localité périphérique de Kaffrine, dans le centre du pays.

‘’Bras de fer Etat-Transporteurs autour des 22 mesures sur la sécurité routière : vers la grève générale ! s'exclame Sud Quotidien.

‘’Conséquence de l’application des 22 mesures sur la sécurité routière : Grève générale des transporteurs dès ce mardi’’, écrit la publication qui relève que ‘’c’est parti pour le bras de fer entre les transporteurs publics de voyageurs du secteur privé et le gouvernement

‘’Hausse du carburant, contre les 22 mesures de l’Etat : Transport en transe’’ écrit à sa Une Bès bi le journal.  Selon la publication, face à cette hausse du prix du carburant et les 22 mesures sur la sécurité routière, des transporteurs ont annoncé ‘’une grève illimitée mardi ‘’ et d'autres ‘’une hausse des tarifs’’. 

La publication relate les décisions prises par les transporteurs lors d’une Assemblée générale, tenue samedi à Dakar au siège de la Confédération nationale des travailleurs du Sénégal (CNTS). Lors de cette rencontre, selon Bès bi, les transporteurs ont envisagé d’observer une grève illimitée et une augmentation des prix du transport.

Le journal donne la réponse du ministre des Transports, Mansour Faye, lequel, face à ces menaces assure : ‘’Toute hausse unilatérale serait une infraction’’.

 ‘’Grève des transporteurs, hausse des prix, 22 mesures du Gouvernement..., le secteur du transport en pleine ébullition’’, note Enquête.

Le journal note que ‘’ça se corse entre l’Etat et les organisations des transports publics’’ et écrit : ‘’alors que les syndicats de transporteurs annoncent une grève illimitée à partir de demain, les travailleurs du réseau Aftu font le forcing pour l’augmentation des prix des tickets’’. ‘’Malgré tout, le gouvernement rappelle la loi’’, précise Enquête.

Sur la même question, Les Echos indique : ‘’crise dans le secteur des transports : vers une paralysie du système’’.

‘’ça va dans les tous sens. Les acteurs du secteur des transports veulent engager le bras de fer avec le gouvernement. Certains pour protester contre les mesures jugées lourdes prises à la suite de l’accident de Sikilo, d’autre en réponse à la hausse du prix du carburant’’, relève Les Echos.

‘’Mesures pour la sécurité routière : dialogue de sourds entre l’Etat et les acteurs’’, titre l’AS.

Le Quotidien a aussi largement mis en exergue ces menaces de grève des transporteurs et l’annonce de la hausse des tarifs dans le transport urbain.

‘’Transport, régulation du secteur : l’Etat dans un gros bouchon’’, écrit le journal qui note que ‘’les routiers roulent sur les 22 mesures de l’Etat’’.

D’autres journaux se sont concentrés sur des sujets politiques notamment l’Observateur qui s’est intéressé à la coalition présidentielle.

‘’Le PS et la candidature de 2024, l’Afp dans le tourmente : BBY, ce rempart fragile de Macky’’, relève l’Obs qui interroge à ce sujet Maodo Malick Mbaye, un responsable de la coalition de la majorité à Thiès qui indique : ‘’le président n’a plus rien à attendre de cette coalition’’.

En perspective de la présidentielle de 2024, Vox populi a mis l’accent sur la sortie du porte-parole du Parti socialiste, Abdoulaye Wilane.

‘’Le porte-parole du PS brule le 3ème mandat’’, note la publication.

Sur cette sortie du président du Conseil régional de Kaffrine, Walf Quotidien titre : ‘’présidentielle 2024 : le PS conjugue Macky au passé’’.

Le Soleil s’est intéressé à l’Agriculture en citant le ministre en charge de secteur, Aly Ngouille Ndiaye qui annonce que ‘’le président de la République réceptionnera 300 tracteurs le 30 janvier’’.

Le journal annonce aussi ‘’83 milliards de francs CFA sur 3 ans pour l’acquisition de matériel et que ce matériel sera composé de 700 tracteurs équipés, 50 moissonneuses-batteuses, 100 magasins de stockage, 20 entrepôts frigorifiques et 70 motoculteurs’’. 

 

 

 

SG/AKS

Dans la même catégorie

La vitrine du Sénégal

APS Photos

S'inscrire à la newsletter

© 2022 APS. All Rights Reserved. Powered by EmC2 Groupe