Connexion

La vitrine du Sénégal

Bannière AGEROUTE-

02/09/2023 5:52 a.m.

SENEGAL-TRANSPORT-MESURES

Sécurité routière : la limitation de vitesse des véhicules de transport à 90 km/heure préconisée

Jan. 10, 2023, 8:22 a.m.

Diamniadio, 10 jan (APS) - Le ministère des Transports terrestres est appelé à prendre les dispositions nécessaires pour rendre obligatoire le plombage des compteurs de vitesse des véhicules de transport de personnes et de marchandises à 90 km/heure, a-t-on appris lundi à l'issue du conseil interministériel consacré à la sécurité routière.

"J'engage le ministère en charge des Transports terrestres, de prendre les dispositions nécessaires pour rendre obligatoire le plombage des compteurs de vitesse des véhicules de transport de personnes et de marchandises à 90 km/heure", a-t-il déclaré à l’issue de cette rencontre.

Amadou Ba a également demandé au ministre de "prendre un arrêté, dans les 72 heures, interdisant toute transformation de véhicules destinés au transport de marchandises en véhicules de transport de passagers."

De même, le chef du gouvernement a demandé que soit interdite toute transformation de véhicules visant à augmenter les places assises pour les passagers ou à créer des porte-bagages supplémentaires.

Il a par la même occasion instruit "le démantèlement de ceux [des porte-bagages] déjà fixés sur les véhicules de transports de personnes."

Le Premier ministre a par ailleurs préconisé l'adoption d'un acte administratif dans les 72 heures, "portant révision des conditions d'octroi de l'agrément de transport de même que des spécifications techniques des véhicules destinés au transport des personnes et des marchandises."

A ce sujet, il a instruit le ministère en charge des Transports terrestres, de soumettre au gouvernement, dans les 72 heures, un arrêté portant révision de l'âge minimum pour obtenir le permis et conduire les véhicules de transport urbain et interurbain de personnes à 25 ans et à 23 ans pour les véhicules de transport interurbain de marchandises.

Amadou Ba a également demandé au gouvernement "un acte réglementaire rendant obligatoire le port du casque pour tout conducteur et passager des véhicules à 2 roues."

Il a par ailleurs instruit le ministère en charge des Transports terrestres et celui de la Santé de "proposer dans les meilleurs délais, les modalités d'une plus grande implication des services de la santé dans l'appréciation des aptitudes physiques à conduire pour la délivrance et le renouvellement des permis de conduire."
 

Ce conseil interministériel s’est tenu au lendemain d'un accident de la circulation ayant fait 39 morts et une centaine de blessés à hauteur de Sikilo, une localité périphérique de la ville de Kaffrine située dans le centre du pays, à quelque 250 kilomètres de Dakar, la capitale.

MK/BK/ASG

Dans la même catégorie

La vitrine du Sénégal

APS Photos

S'inscrire à la newsletter

© 2022 APS. All Rights Reserved. Powered by EmC2 Groupe