Connexion

La vitrine du Sénégal

Bannière Une

01/28/2023 8:37 p.m.

SENEGAL-MANIFESTATION-INTERDICTION

Thiès: après l'interdiction de leur marche, la société civile et l'opposition annoncent une nouvelle demande pour vendredi

Jan. 7, 2023, 1:25 p.m.

Thiès, 7 jan (APS) - Des organisations de la société civile et des partis de l’opposition ont annoncé, vendredi, à Thiès, l’introduction, dès lundi, d’une troisième demande d’autorisation de marche, faisant suite aux deux premières qui ont été refusées par le préfet de Thiès.

‘’Lundi, nous introduirons une autre demande pour une marche vendredi’’, a notamment dit Elhadji Khar Sène, qui dirige le mouvement Mental.

 

Il s’exprimait lors d’un point de presse, organisé après que la marche prévue vendredi a été interdite par le préfet de Thiès, au motif de ‘’menace de trouble à l’ordre et menace d’entrave à la circulation des personnes et des biens’’.

 

Les organisateurs avaient demandé à marcher pour ‘’fustiger'' l’utilisation des fonds destinés à la gestion de la pandémie de covid-19, suite à un rapport publié par la Cour des Comptes. 

 

‘’Le droit de marche est prévu par la constitution’’, a rappelé l’activiste qui avait à ses côtés des représentants des mouvements Frapp, Y en a marre, Toit du monde, ainsi que du PASTEF-Les Patriotes et du PDS. ‘’Ceci est inacceptable dans une démocratie majeure’’, a dit M. Sène.

 

Il a promis que la société civile ‘’ne baissera pas les bras dans ce combat’’ qui, selon lui, ‘’doit être celui de tout le pays, parce que c’est l’argent du peuple qui a été dilapidé’’.

 

Elhadji Khar Sène a par ailleurs déploré ‘’l’imposant dispositif de sécurité'' déployé dans différentes artères de la ville, pour ‘’dissuader les organisateurs''.

 

Bassirou Diop, coordonnateur de Y en a marre-Esprit Thiès a aussi fustigé cette ‘’énième injustice’’, après l’interdiction d’une première marche initialement prévue le 27 décembre, pour ‘’non-respect des délais de dépôt de la demande d’autorisation''.

 

‘’Nous allons encore écrire au préfet pour lui dire que nous tenons à cette marche’’, a dit Bassirou Diop, relevant en passant : ‘’Ce que nous avons vu dans le rapport de la Cour des comptes est inacceptable’’.

ADI/ASG/SMD

Dans la même catégorie

La vitrine du Sénégal

APS Photos

S'inscrire à la newsletter

© 2022 APS. All Rights Reserved. Powered by EmC2 Groupe