Connexion

La vitrine du Sénégal

Bannière Une

01/31/2023 5:54 p.m.

SENEGAL-AFRIQUE-SOCIETE

A Thiès, un forum international des Cissé se penche sur le cousinage à plaisanterie comme vecteur de paix

Dec. 31, 2022, 8:02 a.m.

Thiès, 31 déc (APS) - Un Forum international de refondation de la lignée des Cissé, regroupant des participants venus de 11 pays de la sous-région, a pris fin vendredi à Thiès, autour du cousinage à plaisanterie comme vecteur de paix, a appris l'APS des organisateurs.

Pendant cinq jours, 130 délégués sénégalais, guinéens, mauritaniens, maliens, entre autres, ont échangé autour du thème “L'union dans la famille, le cousinage à plaisanterie vecteur de la paix”.

La rencontre, démarrée lundi et élargie aux patronymes dérivés, ainsi qu'aux cousins à plaisanterie comme les Dramé, s'est tenue au Centre national d'éducation populaire et sportive (CNEPS) de Thiès.

Elle était axée sur la paix en Afrique et dans le monde, a relevé Mamadou Lassana Cissé, président de l'Association pour la refondation de la lignée des Cissé au Sénégal. Cette rencontre est partie du postulat selon lequel “les racines de la paix ne peuvent être que le cousinage à plaisanterie”.

L'idée de ce forum international des Cissé remonte à 2013, lorsque des Cissé de divers pays ouest-africains s'étaient rencontrés pour revisiter leur histoire. 

“C'est en 2019 que nous avons commencé à formaliser, on a créé l'union et on a demandé (aux ressortissants de) chaque pays d'aller créer une association autonome pour revisiter l'histoire dans leur pays respectif”, a raconté Mamadou Lassana Cissé. “Si nous savons qui nous étions, nous allons regarder qui nous sommes et où allons-nous après”, a-t-il dit.

Kaya Magan Cissé, roi soninké du royaume du Wagadou, est considéré comme le fondateur de la dynastie des Cissé Tounkara, qui avait régné au Moyen-Age sur le grand empire du Ghana, couvrant une bonne partie de l'Afrique de l'Ouest.

Le forum de Thiès était l'occasion de “formaliser” l'Union régionale de refondation de la lignée  des Cissé (URLC), en tant que structure faîtière.

“Nous allons essayer de travailler à la résolution des problèmes qui surviennent en Afrique. Si nous avons la possibilité de travailler avec les gouvernements et les dignitaires pour cultiver cette paix, nous le ferons”, assure le président de l'association sénégalaise.

“Nous ne nous sommes pas regroupés pour nous retrancher”, a précisé Mamadou Lassana Cissé, écartant toute velléité de sectarisme dans cette organisation. 

Le journaliste Moussa Cissé, directeur du Bureau de presse de la présidence guinéenne de 2011 à 2021,  y voit plutôt un outil au service de l'unité africaine.

La plupart des conflits inter-ethniques enregistrés en Afrique, sont survenus après l'arrivée du colonisateur, qui a tracé des frontières mettant dans de mêmes Etats des peuples qui, par le passé, cohabitaient de manière pacifique, mais côte à côte, a-t-il fait valoir.

Le forum ambitionne aussi d'intervenir sur le plan économique, en favorisant la création de groupements, sociétés, entreprises ou joint-ventures,  au profit des membres de l'URLC et des populations avec lesquelles ils cohabitent de manière générale.

Durant leur séjour, les participants ont rendu une visite de courtoisie au gouverneur de Thiès et à des dignitaires de la ville. Ils se sont aussi rendus dans des villages fondés par des Cissé, dont Keur Mor Mbaye Cissé de Diourbel.

La Guinée devra accueillir la deuxième édition du Forum, en 2023, avant le Mali en 2024.

ADI/BK

Dans la même catégorie

La vitrine du Sénégal

APS Photos

S'inscrire à la newsletter

© 2022 APS. All Rights Reserved. Powered by EmC2 Groupe