Connexion

La vitrine du Sénégal

Bannière Une

01/28/2023 8:56 p.m.

SENEGAL-PRESSE-REVUE

La visite de Macky Sall à Tambacounda et le dossier Adji Sarr/Ousmane Sonko mis en exergue

Dec. 28, 2022, 8:57 a.m.

Dakar, 28 oct (APS) – Les quotidiens se sont surtout intéressés à la tournée du président de la République dans la région de Tambacounda (est), au dossier judiciaire Adji Sarr/Ousmane Sonko et à la dissolution de la police des mœurs de Touba (centre).

Macky Sall séjourne à Tambacounda depuis dimanche. Il a inauguré plusieurs infrastructures construites dans cette région par l’Etat et va y présider un Conseil des ministres, ce mercredi.

‘’Macky Sall tire les ficelles politiques’’, titre Kritik’ en parlant d’une ‘’visite politico-économique’’ du président de la République à Tambacounda.

‘’Pour le flair politique et les visées électoralistes, le patron de BBY a bien calé ses dates (…) Evaluer les engagements du gouvernement depuis 2013 et prévoir les investissements prioritaires de l’Etat pour la période 2023-2025. Seulement, ce volet officiel cache des visées électoralistes à un an d’une élection présidentielle parmi les plus incertaines’’, commente Kritik’.

L’info affirme que ‘’le président de la République, qui est officiellement à Tambacounda pour une tournée économique, est en train de dérouler une stratégie pour la présidentielle de 2024’’.

‘’Macky Sall exhibe ses réalisations’’, titre L’As, ajoutant que ‘’l’Etat a injecté environ 250 milliards de francs CFA, entre 2013 et 2022’’, dans cette région.

Le montant des investissements consacrés à la région de Tambacounda durant la même période ne manque pas d’élasticité, entre L’As et Source A, qui avance la somme de 653 milliards de francs CFA.

‘’Macky Sall annonce des lendemains qui chantent pour la région orientale’’, fait remarquer Le Témoin Quotidien, ajoutant que cette collectivité territoriale ‘’va connaître une nouvelle impulsion durant les trois prochaines années’’.

Le journal EnQuête s’est intéressé aux cent jours du gouvernement d’Amadou Ba, qui ‘’s’est montré hyperprésent dans les médias’’, la conséquence d’‘’une volonté manifeste de ne pas laisser [les médias] aux adversaires politiques’’.

‘’Cette omniprésence médiatique (…) n’a pas que des effets positifs. Il peut aussi comporter des effets pervers’’, analyse le journaliste Abdoulaye Cissé. 

Cissé est d’avis que ‘’la communication va bien au-delà du rapport avec les médias’’.

L’instruction de l’affaire de viol concernant la jeune dame Adji Sarr et Ousmane Sonko tire à sa fin, selon Le Soleil. ‘’Le juge d’instruction a adressé un avis de clôture aux avocats et au parquet’’, annonce-t-il.

Il revient maintenant au juge d’instruction Oumar Maham Diallo de prendre une ordonnance de clôture ou de poursuivre l’instruction, si le parquet en fait la demande, explique Le Soleil.

Maintenant, ‘’chacun des camps bande ses muscles et se met à l’écoute du juge’’, écrit Kritik’.

‘’Des gens sont morts dans cette affaire (…) Il faut que la vérité éclate au grand jour’’, soutient Tribune en faisant allusion aux heurts meurtriers survenus à la suite de l’interpellation d’Ousmane Sonko en février et mars 2021.

Pour rappel, Adji Sarr accuse le maire de Ziguinchor (sud) de l’avoir violée plusieurs fois et de l’avoir menacée de mort, des accusations rejetées par l’opposant, qui est placé sous contrôle judiciaire depuis le début de l’instruction du dossier, début 2021.

‘’Une importante décision’’

Les quotidiens sont nombreux à avoir annoncé la dissolution de la police des mœurs de Touba.

‘’Touba a fini par rentrer dans la République en confiant sa sécurité à nos forces nationales de défense. Bientôt la douane va y entrer, et ses habitants commenceront à payer l’eau. Comme tous les autres Sénégalais !’’ commente Le Quotidien en parlant de la capitale de la confrérie des mourides.

‘’Les jeunes de Safinatoul Amann ont abattu un énorme travail pour préserver la sécurité à Touba’’, rapporte WalfQuotidien en citant le khalife général des mourides.

Mais, poursuit Serigne Mountakha Mbacké, ‘’la sécurité est une prérogative régalienne, qui appartient exclusivement à l’Etat’’. Il dit avoir discuté du sujet avec le président de la République, Macky Sall.

Selon Le Témoin Quotidien, le commissaire de police Mass Thiombane, en poste à Touba, est à l’origine de cette décision du guide religieux. ‘’Un civil ne peut pas jouer le rôle de la police. Vous êtes des civils, vous devez rester des civils [et] laisser la police faire son travail régalien’’, a récemment déclaré M. Thiombane à des agents de Safinatoul Amann. Une mise en garde relayée par Le Témoin Quotidien.

‘’Le khalife dissout la police religieuse et réhabilite la police d’Etat’’, résume L’Observateur en saluant ‘’une importante décision’’.

‘’Nous avons confiance en l’expertise des forces de sécurité et nous espérons que Touba retrouvera son calme’’, note Libération en citant Serigne Mountakha Mbacké.

ESF/ASG

Dans la même catégorie

La vitrine du Sénégal

APS Photos

S'inscrire à la newsletter

© 2022 APS. All Rights Reserved. Powered by EmC2 Groupe