Connexion

La vitrine du Sénégal

Bannière Une

01/28/2023 7:55 p.m.

SÉNÉGAL-INDUSTRIE-ENVIRONNEMENT

Seules 36 500 des 250 000 tonnes de déchets plastiques produites recyclées (officiel)

Dec. 21, 2022, 5:59 p.m.

Dakar, 21 déc (APS) - Seules 36.500 des 250.000 tonnes de déchets plastiques produites annuellement au Sénégal sont recyclées, a révélé, mercredi, Aboubacry Lom, conseiller technique du ministre du Développement industriel et des Petites et moyennes industries (PMI), précisant que le reste de ces ordures finit dans les décharges, les canalisations ou dans l’océan.

Aboubacry Lom a expliqué que “c’est donc fort de ce constat'' que le Sénégal ”a adopté en 2015, la loi n° 2015-09 du 04 mai 2015 relative à l’interdiction de la production, de l’importation, de la détention, de la distribution, de l’utilisation de sachets plastiques de faible micronnage''.

Cette loi a été abrogée et remplacée en 2020, par la Loi n°2020-04 du 08 janvier 2020, relative à la prévention et à la réduction de l’incidence sur l’environnement des produits plastiques, a-t-il rappelé, à l’occasion d’un atelier portant sur “le soutien au renforcement de l’industrie sénégalaise de recyclage du plastique”. 

Cette rencontre est une initiative de l’Organisation des Nations unies pour le développement industriel (ONUDI), en collaboration avec le Partenariat pour l’action en faveur d’une économie verte (OPAGE)..

Les différentes dispositions de la nouvelle loi portent, entre autres, sur les interdictions des produits plastiques à usage unique, ainsi que les sacs sortis de caisse, l’instauration d’un système de consigne pour les bouteilles ou contenants en plastique, le principe de la responsabilité élargie des producteurs (REP), le tri sélectif et le recyclage, l’institution de mesures financières et fiscales, etc.

Selon Aboubacry Lom, bien avant cette loi, le Sénégal s’était engagé, avec l’appui de l’ONUDI, dans un développement industriel inclusif et durable, pour promouvoir des modes de production et de consommation responsables et respectueux de l’environnement dans une logique d’industrie verte et d’économie circulaire.

Il souligne que le Sénégal recycle entre 8 et 14% de son plastique, non sans faire remarquer que la plus grande contrainte au recyclage réside dans la nature des produits, car “plus de 40 % du plastique n’est utilisé qu’une fois, avant d’être jeté dans les dépotoirs, dans des cours d’eau, dans la mer ou dans l’air”.

Dans l’écoconception des produits, la transition vers les énergies vertes dans le secteur pétrolier et gazier a poussé ces entreprises à la conception d’emballages plus durables.

A l’en croire, “des progrès ont été notés sur les interdictions de produits plastiques à usage unique, comme les gobelets, ainsi que les sacs sortis de caisse, qui sont faits de matériaux écoconçus.”

"Des initiatives réussies de recyclage industriels de plastique sont notées. Mais elles ne sont pas encore à l’échelle. L’absence de déstructuration de la filière collecte, tri et transport, élimination-valorisation est la principale contrainte'', a-t-il fait observer.

LBD/ASG/BK

Dans la même catégorie

La vitrine du Sénégal

APS Photos

S'inscrire à la newsletter

© 2022 APS. All Rights Reserved. Powered by EmC2 Groupe