Connexion

La vitrine du Sénégal

Bannière Une

02/05/2023 4:25 p.m.

SENEGAL-PRESSE-REVUE

Le rapport de la Cour alimente toujours la chronique

Dec. 17, 2022, 9:36 a.m.

Dakar, 17 déc (APS) - Le rapport de la Cour des comptes sur la gestion du Covid-19 continue d’alimenter la chronique des quotidiens dakarois aux côtés d’autres sujets de l’actualité.

Libération informe que l’institution chargée du contrôle du bon emploi de l’argent public ‘’s’est intéressée aux chiffres de la lutte contre la Covid-19 en 2020 et 2021’’. Le journal note qu’’’en procédant au cumul, de si +étranges écarts+ ont été détectés entre les chiffres officiels (ministère de la Santé) et ceux des régions médicales’’.

‘’Nombre de tests, cas positifs, décès, cas graves, patients… : la Cour des compte jette le doute sur les chiffres’’, affiche le journal en manchette.

Avec la publication de ce rapport, WalfQuotidien se demande si l’on ne chercherait pas à ‘’se débarrasser’’ de l’ancien ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr. ‘’Casé à l’Assemblée nationale avec le pompeux titre de vice-président, l’ancien ministre de la Santé est sur la sellette depuis la publication du rapport de la Cour des comptes’’, avance le quotidien du Groupe Walfadjri.

 ‘’Diouf sarr, un cas contact’’, ironise le journal, selon qui tout semble tourner’’ autour de lui dans ce nouveau rapport.

WalfQuotidien relève que ‘’certains dans la mouvance présidentielle ont vite fait une connexion entre lui et une certaine Ndeye Katy Gadiaga qui aurait bénéficié de plusieurs marchés dudit ministère’’.

Bès bi le jour braque ses projecteurs sur les directeurs de l’administration générale et de l’équipement (DAGE), dont certains ont été mis en sellette par le rapport définitif de la Cour des comptes. ‘’Qui sont ces hauts commis de l’Etat souvent exposés et présentés comme des prédateurs des deniers publics ? Pourquoi eux, et pas les ministres ?’’, s’interroge le journal qui a mené une enquête sur le sujet.

Si l’on en croit l’As, ‘’le carnage financier révélé par le rapport de la Cour des compte (…) continue de provoquer l’indignation des citoyens’’ sénégalais, qui ‘’demandent à la justice de faire son travail’’.

L’Observateur se focalise lui sur ce qu’il qualifie de ‘’jeu d’adresse de Amadou Ba [le Premier ministre] face au piège du [3eme] mandat’’ du président Macky Sall.

Le journal observe que le PM s’est ‘’montré prudent’’ en répondant aux interpellations des députés lors de sa déclaration de politique générale, à l’Assemblée nationale. Il explique qu'il a esquivé ‘’adroitement la question’’ à chaque fois qu'il a eu l'occasion de l'évoquer.

Sur un tout autre plan, Vox Populi signale que le Sénégal a décidé de virer son consul honoraire à Liège (Belgique), pour un ‘’poste raciste’’. Le journal explique que selon l’ambassade du Sénégal en Belgique, ‘’la gravité des propos qui lui sont reprochés et son attrait devant les tribunaux belges amènent le gouvernement du Sénégal à prendre ses distances vis-à-vis du mis en cause’’.

Le Soleil fait un focus sur ‘’le drame social des mères célibataires’’, ‘’une réalité dans bien des communautés au Sénégal, à cause du regard porté sur elle, des pesanteurs sociales et religieuses, du refus de paternité…’’..

ASG

Dans la même catégorie

La vitrine du Sénégal

APS Photos

S'inscrire à la newsletter

© 2022 APS. All Rights Reserved. Powered by EmC2 Groupe