Connexion

La vitrine du Sénégal

Bannière Une

02/05/2023 5:37 p.m.

SENEGAL-PRESSE-SENEGAL

Les quotidiens commentent le ‘’grand oral’’ d’Amadou Ba et la violente scène de Mbour

Dec. 12, 2022, 8:49 a.m.

Dakar, 12 déc (APS) – La déclaration de politique générale (DPG) du Premier ministre et le braquage à l’origine de la mort de deux personnes à Mbour (ouest) sont les sujets les plus en vue dans les quotidiens parvenus lundi à l’APS.

EnQuête relaye la demande adressée aux députés de l’opposition par l’opposant Abdourahmane Diouf en vue du dépôt d’une motion de censure contre le gouvernement.

‘’Le jeu politique de notre pays est flou. L’opposition n’est pas reconnue à sa juste valeur. Le président de la République et son gouvernement persistent dans le mépris, malgré les résultats qui devaient les confiner à plus de responsabilité, d’humilité et d’esprit républicain’’, écrit M. Diouf.

Il fait valoir d’autres ‘’raisons’’ pour lesquelles le dépôt d’une motion de censure des députés de l’opposition ‘’est pertinent’’ pour montrer leur désapprobation envers la politique du gouvernement.

L’Observateur s’attend à ce que les députés de l’opposition répondent à l’appel lancé par Abdourahmane Diouf. ‘’Le chef du gouvernement doit faire face à une Assemblée nationale où la ‘mouvance’ présidentielle n’a pas la majorité absolue. Amadou Ba s’expose ainsi à un risque d’adoption d’une motion de censure’’, écrit-il.

Pour être valable, la motion de censure doit être votée par une ‘’majorité absolue’’, rappelle WalfQuotidien, ajoutant que le gouvernement sera obligé de démissionner, si elle est adoptée. 

‘’Concernant les délais, la motion de censure doit être déposée après la [DPG] et devrait être votée dans les quarante-huit heures’’ suivant son dépôt, lit-on dans WalfQuotidien. 

Il faudra faire ‘’attention à l’équilibre des forces’’, avertit Bés Bi Le Jour. ‘’On n’est jamais à l’abri d’une mauvaise surprise avec une motion de censure ou un vote de confiance’’, prévient le même journal.

‘’Une déclaration de plus, zéro nouveauté’’, titre Tribune, se demandant ensuite ‘’contre qui ou quoi’’ sera mené le gouvernement dit de combat d’Amadou Ba. ‘’Combat contre la vie chère, combat pour l’amélioration des conditions de vie des populations ou combat contre les opposants, les activistes [et] les journalistes (…) qui s’érigeraient contre un troisième mandat comme il se susurre ?’’ s’interroge Tribune.

Celle de M. Ba est la 16e DPG au Sénégal depuis que les fonctions de Premier ministre sont exercées dans le pays, selon Le Soleil. Il ajoute que tous les Premiers ministres s’étant prêtés à cet exercice ont ‘’tous sacrifié au rituel républicain consistant à défendre, avec force arguments, les orientations du chef de l’Etat pour répondre aux attentes des populations et relancer l’économie’’.

‘’Réconcilier les Sénégalais avec la justice’’

Le Premier ministre devra mener ‘’la bataille de l’Hémicycle’’, car il sera confronté au ‘’désavantage du contexte politique’’, estime L’Observateur.

C’est ‘’un grand oral sous haute tension’’ que fera Amadou Ba, selon Le Quotidien, Vox Populi estimant qu’il fera sa DPG devant une ‘’Assemblée nationale difficile, contrairement à ses prédécesseurs depuis 1960’’.

Sud Quotidien est d’avis que la politique du Premier ministre devra surtout consister à ‘’réconcilier les Sénégalais avec la justice’’. 

Les quotidiens s’indigent par ailleurs de l’assaut mené par un homme armé dans un bureau de change à Mbour, où un cambiste et un commerçant ont été tués.

‘’Il s’en est suivi de folles scènes de rue, des bagarres, des échauffourées’’, rapporte Sud Quotidien.

L’assaillant ‘’tue à bout portant deux personnes, blesse grièvement trois autres et déclenche des émeutes’’, note L’info.

L’auteur de l’assaut mené ‘’en plein jour’’ est un ressortissant guinéen âgé de 37 ans, selon Libération. ‘’Il est impliqué dans plusieurs cambriolages et braquages, en plus d’avoir un passé carcéral pour les mêmes faits’’, ajoute le même journal.

‘’Il y a une montée de la violence et des périls incroyables dans ce pays (…) La circulation des armes est le premier danger qui guette ce pays’’, commente Le Quotidien.

‘’L’assaillant a utilisé le mode opératoire des terroristes’’, affirme WalfQuotidien, qui qualifie l’assaut survenu en plein jour de ‘’fait inédit’’ au Sénégal.

L’Observateur présente l’assaillant comme ‘’un multirécidiviste recherché depuis 2018 pour des attaques à main armée’’.

‘’Devant les enquêteurs, le présumé meurtrier a justifié son acte par des problèmes d’argent’’ auxquels il aurait été confronté, lit-on dans Le Soleil.

ESF

Dans la même catégorie

La vitrine du Sénégal

APS Photos

S'inscrire à la newsletter

© 2022 APS. All Rights Reserved. Powered by EmC2 Groupe