Connexion

La vitrine du Sénégal

Bannière Une

01/31/2023 5:18 p.m.

SENEGAL-SANTE

Mbour : 120 millions FCFA du 3FPT pour la formation de 20 techniciens orthoprothésistes

Dec. 9, 2022, 7:11 p.m.

Mbour, 9 déc (APS) - L'Institut supérieur d'études paramédicales (ISEM) de Mbour est en train de former 20 techniciens orthoprothésistes, en vue d'assurer la survie de ce métier "en voie d'extinction'' au Sénégal, a-t-on appris vendredi lors du démarrage officiel de cette formation.

Selon la directrice générale du Fonds de financement de la formation professionnelle (3FPT), Sophie Diallo, cette formation prévue pour trois ans a été financée par le 3FPT à hauteur de 120 millions de francs CFA, "dans un contexte relativement sensible compte tenu du déficit de ressources nationales formées ou convenablement outillées pour assumer le relais et les charges qu'impliquent une telle spécialité médicale".

La directrice générale du Fonds de financement de la formation professionnelle présidait la cérémonie officielle de démarrage de cette formation, dans le cadre de la 9e édition de la Semaine des personnes handicapées.

Elle a indiqué qu'à terme, le nombre de bénéficiaire de cette formation sera porté à 30 techniciens.

Avec cette formation, le métier d'orthoprothésiste, "qui était en voie d'extinction, a désormais des chances de survie pour continuer à prendre en charge les besoins des personnes handicapées", a relevé Abdoulaye Yade, directeur de l'ISEM.

Il a souligné les difficultés que les personnes ayant besoin de se faire appareiller rencontrent généralement, "du fait de l'éloignement et de l'accessibilité aux coûts de réalisation".

La directrice de l’Action sociale, Arame Top Sène, a magnifié cet appui du Fonds de financement de la formation professionnelle, qui va contribuer à réduire le gap en ressources humaines spécialisées dans le domaine de la fabrication de prothèses.

Elle a signalé que jusque-là, les orthoprothésistes sénégalais étaient formés à Lomé, la capitale togolaise qui dispose d'un centre dans ce domaine, à raison de 80 millions FCFA par technicien, une somme que déboursait l'Etat du Sénégal.

Mme Sène a rappelé que l’orthoprothésie "est une branche de la médecine de rééducation et contribue à la réadaptation fonctionnelle des personnes handicapées qui représentent dans notre pays près de 5,9% de la population en valeur relative, soit près de 800 000 personnes en valeur absolue".

La directrice de l'Action sociale a insisté sur les efforts consentis par l’Etat pour améliorer les conditions de vie des personnes handicapées à travers notamment les programmes de gestion du handicap dans le domaine de l’appareillage.

De 2012 à 2022,  note-t-elle, "le ministère de la Santé et de l'Action sociale a facilité l'accès de 8544 personnes handicapées à une gamme variée de produits essentiels, d'appareils et aides techniques composés d'orthèses, de prothèses, de cannes, de lunettes, de fauteuils roulants et de crème solaire".

La plupart des aides techniques sont importées, seule "une infime partie" étant fabriquée au Sénégal, d’où la pertinence d’un tel programme de formation qui sera développé au niveau de l'ISEM de Mbour.

La formation de cette première cohorte de techniciens devrait permettre de doter le pays de professionnels qui vont contribuer au renforcement de la formation nationale dans le domaine du handicap, une perspective "très attendue par le gouvernement du Sénégal". 

FD/BK/ASG

Dans la même catégorie

La vitrine du Sénégal

APS Photos

S'inscrire à la newsletter

© 2022 APS. All Rights Reserved. Powered by EmC2 Groupe