Dakar, 31 oct (APS) – Des partenaires au développement ont plaidé, mardi à Dakar, pour une participation soutenue de la jeunesse dans les projets du Plan Sénégal émergeant (PSE).

‘’La vraie richesse de cette nation repose sur sa vibrante jeunesse ; il est donc impératif de croire en ces jeunes, d’investir en eux et surtout de les équiper pour qu’ils façonnent l’avenir radieux que nous envisageons tous pour le Sénégal’’, a déclaré Tania Martins, représentante du Grand-Duché de Luxembourg et de la team Europe lors de la présentation des travaux du LAB initiés par le bureau opérationnel de suivi (BOS) du PSE.

Elle a souligné cependant que le BOS a rappelé que derrière les défis, il y a aussi une opportunité de se mobiliser pour les jeunes, ‘’d’innover’’, de chercher les ‘’solutions’’ avec eux, de ‘’grandir’’ et de ‘’transformer’’.

‘’Il y avait un esprit de dynamisme impulsé qui nous laisse confiants dans le livrable qui sera soumis aujourd’hui à travers le rapport et porté par le ministère de la jeunesse, de l’emploi et de l’entreprenariat’’, a-t-elle indiqué.

Silvia Danailov, représentante de l’Unicef, parlant au nom du système des Nations unies, a estimé que ”si la phase de structuration PSE priorité jeunesse s’est avérée être un succès, il est essentiel de garder à l’esprit que la partie la plus cruciale reste à venir”.

Selon elle, la mise en œuvre du programme ‘’aux côtés’’ des jeunes et ‘’avec les jeunes’’ est encore plus importante avec ‘’l’engagement’’ de tous les acteurs et à tous les niveaux.

Elle a assuré que les Nations Unies en tant que partenaires sont prêtes à apporter leur soutien et accompagnement pour la réalisation de cette vision ‘’ambitieuse’’.

‘’La participation des adolescents et adolescentes permettra une appropriation du PSE jeunesse et ils deviennent les principaux bénéficiaires au cours de la prochaine décennie’’, a-t-elle expliqué.

‘’Nous sommes en bonne voie pour réussir ce pari ; le Sénégal est en train de se doter d’une politique nationale jeunesse qui s’adosse à une feuille de route opérationnelle et claire’’, a souligné Khady Fall, chef de projet au pôle structuration BOS.

Selon elle, cette feuille de route a comme vision une jeunesse ‘’éduquée’’, ‘’épanouie’’, ‘’entreprenante’’, ‘’engagée’’ pour une citoyenneté active pour l’émergence du Sénégal en 2035.

Elle a indiqué que 6 axes stratégiques ont été déterminés. Il s’agit de promouvoir un accès équitable à une éducation de qualité, favoriser l’accès à l’emploi décent et durable des jeunes, lutter contre les inégalités sociales et territoriales face à l’accès aux soins de santé, s’assurer de la sécurité et de l’accès à la mobilité et au logement pour les jeunes, développer l’engagement civique et soutenir l’accès équitable à la culture, aux sports et aux loisirs

Prenant la parole au nom des jeunes, Meïssa Touré, coordonnateur du laboratoire d’innovation sociale de Dakar, a déclaré avoir passé 5 semaines ‘’riches’’ en contenus, partage d’expériences et de connaissances.

‘’Nous sortons bonifiés de ce LAB parce que nous avons vu nos capacités renforcées, en terme d’élaboration de projets et nous avons gagné en terme de relations humaines et en terme de partenariat et le tout grâce au BOS’’, a-t-il salué.

‘’Compte tenu de tous les efforts consentis par nous porteurs de projets ainsi que le BOS, notre plus grand rêve aujourd’hui est de voir nos projets financés ou cofinancés’’, a soutenu M. Touré

MFD/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-BASKET / Coupe du maire de Dakar : le DUC s’adjuge le trophée pour la deuxième année consécutive

Dakar, 20 juil (APS) – L’équipe du Dakar université club (DUC) a remporté, samedi, p…