Louga, 3 juil (APS) – Une délégation du Haut conseil des collectivités territoriales (HCCT) a salué, mardi, la ”gestion efficace” du Conseil départemental de Louga (nord-ouest), en dépit des difficultés liées à la mise en œuvre de la décentralisation.

“Il est important de faire la distinction entre les perceptions et la réalité. Bien que des problèmes subsistent, le Conseil départemental de Louga a fait preuve d’une gestion efficace malgré les obstacles rencontrés dans le cadre de la mise en œuvre de l’acte 3 de la décentralisation”, a déclaré Samba Ndong, chef de la délégation du HCCT.

Les conseillers territoriaux effectuaient une visite de travail au Conseil départemental de Louga dans le cadre de la troisième session ordinaire de l’année 2024 du HCCT, portant sur le thème : “Viabilité du département dans le cadre de l’acte 3 de la décentralisation”.

“Cette visite nous permet de mieux comprendre les besoins spécifiques de chaque département. Ce qui nous permettra de formuler des recommandations précises au gouvernement central pour améliorer le soutien aux collectivités locales”, a dit le chef de la délégation.

“Beaucoup de départements font face à des défis importants, mais ici à Louga, nous avons observé un président du Conseil départemental exceptionnel”, a-t-il relevé, en insistant sur “l’importance cruciale des collectivités territoriales dans le développement national”.

La collaboration des collectivités territoriales avec l’État “est essentielle pour résoudre efficacement les défis locaux et promouvoir le progrès national”, a déclaré Samba Ndong, avant d’évoquer “la nécessité d’améliorer les mécanismes de financement” dont bénéficient les collectivités territoriales.

Il a cité les fonds de dotation et les partenariats public-privé, leviers pouvant contribuer, selon lui, à renforcer la gestion des départements.

Dans cette dynamique, il a insisté sur “la nécessité d’un dialogue continu entre les pouvoirs centraux et les collectivités locales ainsi qu’une évaluation approfondie pour formuler des recommandations pertinentes aux autorités centrales, afin d’améliorer le soutien aux collectivités locales et assurer une gestion efficace des ressources et des problèmes locaux”.

“Notre rôle en tant que hauts conseillers n’est pas simplement de proposer des solutions, mais aussi de garantir leur mise en œuvre effective par les autorités compétentes”, a souligné M Ndong.

Le Conseil départemental, “en tant que démembrement de l’État, joue un rôle crucial dans le tissu administratif et économique du pays. Cette entité requiert donc un soutien continu et une coopération étroite entre les pouvoirs centraux et les autorités locales décentralisées”, a déclaré Amadou Mberry Sylla.

Le président du Conseil départemental de Louga a salué la démarche du HCCT consistant à tenir des panels d’échanges, des visites aux Conseils départementaux, “afin de recueillir leur réflexion autour de la viabilité de l’institution départementale, au regard de ses projets de développement, de la prise en charge effective des compétences qui lui sont transférées”.

Il a félicité et remercié la présidente du HCCT, Aminata Mbengue Ndiaye, “pour l’expertise et la pertinence avec lesquelles, elle conduit jusqu’ici les travaux de cette importante structure”, à savoir le Haut conseil des collectivités territoriales .

DS/BK/AB

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SÉNÉGAL--COLLECTIVITES-ENVIRONNEMENT / Touba se prépare à reboiser 80 000 plants sur 50 kilomètres (ministre)

Touba, 22 juil (APS) – La ville de Touba (centre) se prépare à reboiser près de 80 0…