Djibelor, 21 août (APS) – Des journées scientifiques et techniques dans le domaine de la recherche agricole sont ouvertes lundi à Ziguinchor (sud) à l’initiative de l’Institut sénégalais de recherche agricole (ISRA)  en vue de réfléchir sur les mécanismes « d’amélioration de la productivité agricole en Casamance et au Sénégal oriental », a constaté l’APS.

Cette rencontre intitulée « Pré- programmation des activités scientifiques et techniques de l’ISRA » , est initiée par les centres de recherche agricole de Kolda, Ziguinchor et Tambacounda.

Axée sur le thème « Contribution de la recherche agricole à l’amélioration de la productivité agricole en Casamance et au Sénégal oriental », cette activité de deux jours est présidée par l’adjoint au gouverneur de Ziguinchor chargé du Développement, Sidi Guissé Diongue, en présence des acteurs de l’agriculture.

« Cette rencontre est organisée pour faire l’état des lieux de la recherche agricole au niveau de nos différentes zones d’intervention. Elle va permettre de partager les résultats issus des activités de recherche agricole », a expliqué le directeur du centre de recherche agricole de Ziguinchor, Paterne Diatta.

« Elle est aussi une occasion pour recueillir l’avis des partenaires techniques et financiers sur les propositions des technologies que nous générons », a poursuivi M. Diatta.

Il a rappelé que l’ISRA intervient notamment sur l’amélioration des variétés de coton, sur les céréales (mil, riz et maïs). « Nous travaillons également sur toutes les questions relatives à l’horticulture ainsi que sur la production animale et halieutique », a-t-il fait savoir.

« En Casamance, toutes les conditions sont réunies pour relever le niveau de production de l’oignon », a dit Paterne Diatta à titre d’exemple.

« Récemment, nous nous plaignons de la flambée des prix sur l’oignon. En Casamance, sur la base de nos recherches, nous avons toutes les conditions favorables pour relever le niveau de production de l’oignon et de la pomme de terre », a assuré Paterne Diatta.

Pour le directeur régional de l’ISRA à Tambacounda, Djibril Badiane, « toutes ces spéculations que nous importons, nous pouvons les cultiver au Sénégal plus particulièrement en Casamance. Il suffit juste de la volonté des uns et des autres ».

« Le Sénégal ne doit pas avoir de soucis par rapport aux différentes crises économiques et alimentaires qui sévissent dans le monde », a estimé M. Badiane.

Le responsable régional de l’ISRA à Tambacounda a plaidé pour un « retour à la terre », tout en invitant les citoyens à « y mettre de la volonté » pour développer le secteur agricole « sans attendre l’Etat ».

« Nous avons toutes les potentialités en Casamance. Il y a des techniciens aguerris au Sénégal. Il suffit juste d’avoir de la volonté pour développer notre agriculture », a exhorté Djibril Badiane.

Pour sa part, l’adjoint au gouverneur, Sidi Guissé Diongue a magnifié cette initiative qui  regroupe les centres de recherche de Kolda, Ziguinchor et Tambacounda, permettant aux acteurs de plancher sur les recherches agricoles.

« La recherche agricole permet de trouver des solutions à notre agriculture qui est au cœur des politiques agricoles du Sénégal », a fait valoir l’autorité administrative.

 

MNF/SBS/MTN

 

 

 

 

 

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches
Comments are closed.

Voir aussi...

SENEGAL-RELIGIONS-GOUVERNEMENT / Kaolack : Macky Sall va rendre visite aux guides religieux, mardi

Kaolack, 25 sept (APS) – Le président de la République va passer la nuit de lundi à mardi …