Dakar, 28 juin (APS) – Women In Mining Sénégal (WIM Sénégal), un réseau communautaire dédié à la promotion du leadership féminin et à l’autonomisation des femmes dans les industries extractives a organisé, vendredi, une table ronde sur l’effectivité des disposition légales du Code minier relativement à la prise en compte des projets d’autonomisation économique des femmes des communautés impactés dans le fonds d’appui au développement local.

La rencontre vise également à ”promouvoir une gouvernance inclusive et participative en renforçant les capacités des réseaux de femmes communautaires, à plaider pour l’effectivité de leurs droits et à participer activement à l’élaboration et à la mise en œuvre de politiques locales pour plus de sensibilité au genre”

Les participantes viennent des régions de Matam,  Saint-Louis, Kédougou, Thiès et Fatick.

‘’Il s’agit de réfléchir sur une feuille de route, pour renforcer l’effectivité des droits des femmes dans les secteurs extractifs comme le pétrole, le gaz, mais surtout, anticiper sur les fonds d’appui au développement local’’, a déclaré la responsable plaidoyer de l’ONG ”women mining in Sénégal” (WIM), Gnagna Diène Diassé.

Elle a soutenu que ”ces réseaux des femmes ont été formés dans chacune de ces régions, pour non seulement les accompagner dans la mobilisation des ressources mais aussi les aider à multiplier les mécanismes d’autonomisation économique”.

”Ces femmes sont maintenant en train d’avoir suffisamment des ressources pour non seulement exprimer leur leadership et porter leur plaidoyer mais également, appuyer les filles de leur communauté pour qu’elles puissent aller à l’école’’, a-t-elle ajouté.

Selon Mme Diassé, cette rencontre permet de former une ‘’alliance stratégique’’ visant à aider les femmes à réfléchir et à parler ”d’une seule voix, à l’amplifier et à porter leur propre plaidoyer à l’endroit des décideurs”.

”(…) les 5 régions se sont réunies ici, pour être renforcées et préparées à faire un plaidoyer fort autour de l’article 115 du code minier qui parle de fonds d’appui au développement local’’, a pour sa part indiqué, le point focal de WIM Sénégal, dans la région de Matam, Ousmane Bâ.

Il a toutefois rappelé le fait que ce fonds ne soit pas encore effectif, tout en soulignant son importance dans le développement des communautés.

‘’Il s’agit de faire un plaidoyer autour d’un argumentaire qui nous permet de réunir les éléments essentiels pour pouvoir parler aux autorités qui vont prendre des décisions notamment le ministre des mines’’, a-t-il expliqué.

WIM est un réseau dédié à la promotion du leadership féminin et à l’autonomisation des femmes dans les industries extractives au Sénégal, qui polarise plus de 100 organisations, 50 mille femmes et jeunes au niveau communautaire.

Outre la table ronde, Women In Mining Sénégal a prévu d’organiser la première édition des ”Gender Awards”, un événement visant à ”célébrer et à promouvoir l’inclusion et le leadership féminin dans le secteur minier, pétrolier et gazier au Sénégal”.

AMN/SBS/OID

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-EDUCATION / Kédougou : l’IEF de Saraya récompense ses meilleurs élèves

Kédougou, 14 juil (APS) – L’Inspection de l’éducation et de la formation de Saraya a…