Dakar, 28 avr (APS) – Quarante pour cent du budget de 100 milliards de francs CFA alloué à la campagne agricole 2023-2024 seront destinés à l’achat d’engrais, le restant devant être réparti entre les semences, le ‘’conseil agricole’’ et la protection des végétaux, a-t-on appris jeudi soir du ministre de l’Agriculture, de l’Equipement rural et de la Souveraineté alimentaire, Aly Ngouille Ndiaye.

Il s’entretenait avec les journalistes à la fin d’un conseil interministériel consacré à la prochaine campagne agricole, sous la présidence du Premier ministre, Amadou Ba.

Cette campagne coïncide avec le début de l’exécution de la Stratégie nationale de souveraineté alimentaire, raison pour laquelle le gouvernement a décidé de lui allouer exceptionnellement un budget de 100 milliards de francs CFA, a expliqué le chef du gouvernement.

‘’Nous allons allouer 40 % du budget de cette année aux fertilisants (engrais)’’, a dit Aly Ngouille Ndiaye aux journalistes.

Les 60 % restants serviront à l’achat de semences, au ‘’conseil agricole’’ et à la protection des végétaux, a-t-il ajouté.

Vingt-quatre milliards de francs CFA seront utilisés pour l’acquisition de semences d’arachide, soit une hausse de 10 milliards sur le montant alloué l’année dernière à cette filière en termes de semences, selon le ministre de l’Agriculture, de l’Equipement rural et de la Souveraineté alimentaire.

‘’Nous allons augmenter de manière sensible le volume de fertilisants’’, a-t-il promis en rappelant que 167.000 tonnes d’engrais avaient été achetés en 2022.

Lors de la dernière campagne agricole, ‘’nous avons eu quelques soucis avec la direction de la protection des végétaux (DPV), qui ne disposait pas de beaucoup de moyens pour faire face aux attaques’’, a ajouté Aly Ngouille Ndiaye.

De 1 milliard en 2022, le budget alloué à la DPV passera cette année à 2 milliards 750 millions, selon M. Ndiaye.

Le Premier ministre, lui, a énuméré 19 mesures prises lors du conseil ministériel, afin que ‘’la campagne agricole qui s’annonce puisse battre tous les records en termes de production’’.

L’une des mesures consistera à faire en sorte que la mise en place des commissions de cession des intrants agricoles ait lieu au plus tard le 15 mai prochain, selon Amadou Ba.

Cette année, le gouvernement innove en soutenant la culture du blé et du tournesol, a dit Aly Ngouille Ndiaye.

Le ministère va intervenir aussi dans la plantation de palmiers, dans le but de soutenir la production locale d’huile de palme, selon M. Ndiaye.

FDS/ESF

Dans la même rubrique
Charger plus dans economie

Voir aussi...

SENEGAL-ELECTIONS / Le magistrat Birame Sène, nouveau Directeur général des Elections (DGE)

Dakar, 19 juil (APS) – Le magistrat Birame Sène a été nommé, jeudi, en Conseil des ministr…