Dakar, 9 nov (APS) – La prise en charge des droits économiques et socio-culturels dans les documents budgétaires est au menu d’une formation de trois jours ouverte, mercredi, à Dakar, à l’initiative du Réseau citoyen pour la transparence budgétaire (RCTB), avec l’accompagnement de l’USAID (l’Agence américaine pour le développement international).

Cette formation regroupe des acteurs des régions de Dakar, Saint Louis, Kédougou et Sédhiou.

‘’L’activité est relative à la formation des acteurs de la société civile pour le plaidoyer en faveur de la prise en charge des droits économiques et socio-culturels. Elle est importante parce que l’initiative prise par le réseau citoyen pour la transparence budgétaire avec l’appui de l’USAID (…) vient appuyer le gouvernement du Sénégal dans ce qui a été défini dans notre document de référence, le Plan Sénégal émergent pour la prise en charge des droits socio-économiques et culturels en faveur de l’amélioration des conditions de vie et population du Sénégal’’, a déclaré le chef de division d’étude et planification au ministère de la justice à la direction de la promotion de la bonne gouvernance, Papa Aly Lo.

D’après lui ”35 acteurs de la société civile” seront formés durant ces trois jours de session.

L’objectif de cet atelier ”est de renforcer les capacités des organisations de la société civile et toutes ces organisations qui travaillent sur la thématique de la transparence budgétaire pour qu’elles puissent mieux intervenir auprès de l’Etat sur ce qui est attendu au niveau de cette problématique’’, a souligné l’adjoint au directeur de Enda Ecopop et membre du réseau citoyen pour la transparence budgétaire (RCTB), Abdoulaye Cissé.

‘’Depuis quelques années nous répondons favorablement à l’appel de l’Etat sur le partage de programmation mais nous avons estimé depuis le départ qu’il nous faut des capacités pour pouvoir en amont comprendre le processus d’élaboration de ce document et pouvoir mieux répondre et adresser de manière plus constructive nos préoccupations venant des citoyens de manières globales’’ a-t-il déclaré.

Jean Marc Lepain, chef de projet du projet à l’USAID d’appui à la gestion des finances publiques, s’est appesanti sur l’importance de la transparence budgétaire.

‘’La transparence budgétaire va favoriser plein d’aspects, le développement économique et social c’est pourquoi il y’a un lien entre transparence budgétaire et finance publique et développement économique”, a t-il dit.

”Cette initiative est liée aux questions d’accès aux droits économique et socio-culturel qui peuvent être envisagés sous plusieurs angles dont l’aspect de la croissance inclusive et c’est une des préoccupations de l’USAID’’,  a ajouté Jean Marc Lepain, soulignant que l’USAID intervient dans beaucoup domaines, à savoir l’éducation, l’agriculture, la santé, etc.

NAN/SKS/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-MONDE-SPORTS / Jeux olympiques de Paris : une prime de 11 millions accordée à chaque athlète

Dakar, 12 juil (APS) – L’Etat du Sénégal a octroyé une prime spéciale de onze millio…