Ziguinchor, 27 avr (APS) – L’Institut Pasteur de Dakar (IPD) a confirmé le 18 avril dernier un cas de rougeole détecté au poste de santé de Badioncoto, dans le district sanitaire de Bignona, a révélé, jeudi, le médecin-chef de Ziguinchor, Youssouph Tine, dans un communiqué transmis à l’APS.

“En date du 13 avril 2023, un enfant âgé de quatre ans a été reçu en consultation dans le poste de santé de Badioncoto, dans le district sanitaire de Bignona pour une fièvre, rougeur oculaire, toux et écoulement nasal”, a-t-il signalé.

Il a rappelé que l’enfant avait bénéficié d’un traitement symptomatique à base de paracétamol et d’une couverture antibiotique.  Des prélèvements ont été effectués sur lui le même jour pour suspicion de rougeole. Selon lui, “le diagnostic de rougeole a été confirmé par l’Institut Pasteur de Dakar (IPD) le 18 avril 2023”.

Selon M. Tine, “à la confirmation du diagnostic, le district sanitaire de Bignona a conduit une mission d’investigation qui a permis de relever l’absence de notion de vaccination contre la rougeole et de rubéole, de faire le suivi de l’enfant qui va beaucoup mieux et de recenser les enfants contacts”. Il assure qu’”aucun de ces enfants contacts n’est symptomatique à ce jour”.

La rougeole, a-t-il rappelé, est sous surveillance épidémiologique à l’instar des maladies, comme la fièvre jaune, la méningite et les fièvres hémorragiques que la Direction de la prévention du ministère de la Santé et de l’Action Sociale suit particulièrement.

“Tout cas suspect est prélevé pour confirmation au niveau de l’IPD, ensuite l’investigation et la riposte sont toujours organisées autour des cas confirmés”, a-t-il expliqué.

“Nous voudrions à ce titre rassurer l’opinion publique suite à l’annonce du cas de rougeole enregistré à Bignona, qui est le premier dans la région de Ziguinchor depuis le début de l’année 2023 malgré le contexte social dans le secteur de la santé avec la grève des syndicats et le boycott de la vaccination”, a rassuré Youssouf Tine.

Il considère que cela ” témoigne de la résilience du système de santé et de la performance du système de surveillance mis en place par le ministère de la Santé et de l’Action Sociale’’, lequel ‘’permet de détecter précocement les maladies à potentiel épidémique et de riposter”.

Youssouf Tine s’est réjoui de la levée du boycott des programmes par les syndicats et appelle ainsi à plus de sérénité dans le secteur de la santé qui, dit-il, est seul gage de performances et d’amélioration de la santé des populations.

MNF/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans sante

Voir aussi...

SENEGAL-MONDE-MEDIAS / Forum des médias de Susha : la détection des fausses informations et la lutte contre la désinformation au menu des échanges

De l’envoyé spécial de l’APS : Thierno Ahmadou Sy Shusha, 21 juil (APS) – Les …