Touba Toul, 3 juil (APS) – Le ministre de l’Urbanisme, des Collectivités territoriales et de l’Aménagement des Territoires Moussa Bala Fofana a réceptionné mardi à Touba Toul, du matériel de nettoiement d’un coût de plus d’un milliard de FCFA, acquis dans le cadre du Programme prioritaire de propreté (3P), pour le compte des 44 communes des trois départements de la région de Thiès.

“Cet important lot de matériel de nettoiement (est) composé de 990 bacs à ordures, 85.920 articles composés de petits matériels, 25.000 tee-shirts, 2.500 gilets fluorescents et 50.000 poubelles, d’une valeur d’un milliard quatre-vingt-treize millions neuf cent quatre-vingt-trois mille neuf-cent “, a dit le ministre, lors de la cérémonie de réception.

Cette remise d’outillage pour la propreté s’inscrit “dans une dynamique de soutien à l’initiative +Setal sunu rééw+, lancée par le président de la République, Bassirou Diomaye Diakhar Faye”, a-t-il indiqué. C’était lors d’une cérémonie en présence de représentants des collectivités bénéficiaires.

Ce lot de matériel est offert, dans le cadre du programme 3P, initié par le Projet de promotion de la gestion intégrée et de l’économie des déchets solides au Sénégal (PROMOGED).

Le PROMOGED constitue la deuxième phase du Programme national de gestion des déchets (PNGD), lancé par l’Etat du Sénégal et appuyé par les partenaires techniques et financiers, que sont la Banque mondiale, l’Agence espagnole pour la coopération internationale au développement (AECID) l’Agence française de développement (AFD) et la Banque européenne d’investissement (BEI).

Il cible le pôle Dakar, avec une vaste réalisation d’infrastructures, un projet de résorption de la décharge de Mbeubeuss, ainsi que la mise en place de systèmes intégrés de gestion des déchets dans les régions de Thiès, Saint-Louis, Matam, Sédhiou, Ziguinchor et Kolda.

C’est un projet couvrant 148 communes, avec pour objectif de renforcer la gouvernance en matière de déchets solides et d’aménager les services de gestion des déchets dans les villes sélectionnées.

“Pour répondre aux urgences de l’heure, le PROMOGED a préparé et mis en œuvre un programme prioritaire de propreté avec pour objectif d’améliorer, à court terme, le cadre de vie des populations des communes bénéficiaires“, a expliqué M. Fofana.

Le programme prioritaire de propreté (3P) entend, dans une dynamique communautaire et de création d’emplois, mettre en œuvre le système de nettoiement des communes sélectionnées, en éradiquant les dépôts sauvages, a-t-il dit.

Il compte aménager des espaces publics après le nettoiement pour de nouvelles vocations, aménager des décharges publiques municipales pour une meilleure gestion des déchets, construire des infrastructures intermédiaires et des mobiliers urbains.

Il devra aussi “susciter la participation des populations, à travers des campagnes de mob, de formation et de sensibilisation“.

Le ministre de l’Urbanisme a invité les collectivités territoriales à “promouvoir la salubrité dans les communes, par le biais d’actions conjointes avec les organisations communautaires de base, pour une utilisation efficace et rationnelle du matériel du 3P“.

“Nous sommes déterminés, a dit M. Fofana, à soutenir le développement harmonieux et inclusif de nos collectivités territoriales, en travaillant ensemble et en mobilisant toutes les parties prenantes, nous pouvons faire une différence significative et durable pour notre nation“.

Saluant l’ “engagement“ du président Bassirou Diomaye Faye pour la salubrité, le maire de Touba Toul, Magatte Dièye, s’est félicité du renforcement de capacité en gestion intégrée de déchets dont a bénéficié le comité technique local de sa municipalité, de la part du PROMOGED.

La commune a aussi reçu 300 poubelles de ce projet, qui envisage aussi, de façon “imminente“, d’y construire deux centres de collecte, de triage et traitement de déchets, ainsi que des points de regroupement normalisé (PRN).

M. Dièye espère que sa mise en œuvre sera une “avancée majeure vers l’objectif commun de développement durable“ et l’amélioration de la qualité de vie des citoyens de Touba Toul.

Selon lui, sa collectivité consciente des orientations des nouvelles autorités, entend jouer sa partition dans la sensibilisation sur le comportement des citoyens.

Il en a profité pour solliciter le soutien du ministre de l’Urbanisme pour d’autres projets visant l’amélioration du cadre de vie de sa collectivité territoriale.

Il s’agit de l’aménagement d’espaces verts au niveau du rond-point situé à la sortie de l’autoroute Ila Touba, et à la sortie de la commune, vers Tivaouane.

Il sollicite aussi le pavage de l’artère principale du marché de Touba Toul et son éclairage public et l’aménagement du marché à légumes qui revêtent une “importance capitale“ pour la commune.

Il n’a pas manqué non plus de plaider auprès de Balla Moussa Fofana pour le règlement des arriérés de salaire des employés du FERA, même s’ils ne relèvent pas de son département. Pour lui, c’est une “nécessité pressante“.

ADI/AB

Dans la même rubrique
Charger plus dans environnement

Voir aussi...

SENEGAL-ENVIRONNEMENT / Un officiel prône l’élaboration de systèmes de données solides pour une transition écologique durable

Dakar, 16 juil (APS) – Le secrétaire général du ministère de l’Environnement et de la Tran…