Dakar, 3 juil (APS) – L’ingénieur et homme d’affaires sénégalais Abdoulaye Diao, dit Baba Diao, décédé mercredi à Dakar à l’âge de 79 ans, s’est distingué comme un ‘’grand bâtisseur’’ ayant mis ‘’sa grande générosité […] au service de son pays, des Sénégalais et des Africains’’, a témoigné son ami et conseiller Jean Michel Seck.

Le défunt était le fondateur d’ITOC, l’International Trading Oil and Commodities Corporation. Cette société spécialisée dans le négoce international de pétrole brut et de produits raffinés est un partenaire de premier plan de l’État du Sénégal.

L’ingénieur en économie pétrolière Jean Michel Seck, conseiller et ami de Baba Diao, a témoigné du ‘’parcours académique brillant’’ du défunt, qu’il décrit comme ‘’un homme exceptionnel et multidimensionnel’’.

‘’Il a mis son expertise, son expérience, sa vision prospective et sa grande générosité de cœur au service de son pays, des Sénégalais et des Africains’’, a écrit M. Seck en rendant hommage à l’homme d’affaires et ingénieur dans un texte transmis à l’APS.

‘’Baba Diao nous a laissé une banque, la Banque Outarde, qu’il a créée en 2017’’, a ajouté l’ancien directeur général de la Société africaine de raffinage.

Il estime que la fondation de cet établissement bancaire a été le ‘’dernier acte de ce grand bâtisseur’’, qui ‘’a su dépasser le statut pourtant digne de respect de capitaine d’industrie’’.

La Banque Outarde est décrite par son site Internet comme une ‘’banque sénégalaise 100 % dédiée aux entreprises et aux entrepreneurs’’.

‘’Des millions de Sénégalais le connaissent, lui vouent respect et admiration’’, a encore écrit M. Seck au sujet du défunt ingénieur diplômé de l’Institut français du pétrole de Paris.

‘’Il a servi son pays dans toute la mesure de ses capacités’’

Baba Diao, réputé brillant mathématicien, est né à Thiès (ouest). Plusieurs fois lauréat du Concours général sénégalais, il s’est inscrit au lycée Louis-Le-Grand de Paris, avant de rejoindre l’Institut français du pétrole et l’École centrale de Lille (France).

Revenu au Sénégal à la fin de ses études, il intègre la fonction publique et contribue à la création de PETROSEN, la Société sénégalaise des pétroles, au début des années 80, avant d’entamer une longue carrière d’homme d’affaires. Dans le secteur pétrolier d’abord, le secteur bancaire ensuite.

La simple évocation de son nom faisait penser à la société ITOC, fortement médiatisée à un moment donné en raison de sa contribution à l’approvisionnement du pays en hydrocarbures, lesquels son nécessaires pour la production d’électricité au profit des ménages et des entreprises.

‘’Peu de Sénégalais savent que Abdoulaye Diao est un intellectuel d’une rare espèce, [qui a] fréquenté les bancs du très célèbre lycée Louis-Le-Grand’’, a témoigné le journaliste Magib Sène.

‘’Intelligent, travailleur acharné’’, Baba Diao ‘’a servi son pays […] dans toute la mesure de ses capacités’’, a ajouté Sène dans un témoignage publié sur des médias sociaux envahis de nombreux messages évoquant essentiellement la contribution du défunt à l’économie du pays, tout comme sa discrétion.

‘’Jadis adulé par le président Senghor en raison de sa grande intelligence, ami du président Abdou Diouf en raison de ses immenses capacités managériales, bien considéré et respecté par le président Abdoulaye Wade, puis conseiller privilégié du président Macky Sall’’, affirme Magib Sène.

ESF/SMD

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-EDUCATION / Kédougou : l’IEF de Saraya récompense ses meilleurs élèves

Kédougou, 14 juil (APS) – L’Inspection de l’éducation et de la formation de Saraya a…