Dakar, 19 oct (APS) – La ministre en charge des Sénégalais de l’extérieur, Annette Seck Ndiaye, va effectuer une mission en Turquie du 20 au 25 octobre prochain pour échanger avec les autorités locales sur les préoccupations de ses compatriotes relatives, entre autres, à ”des contrôles d’identité intempestifs, des brutalités policières, des détentions abusives”.

‘’C’est dans cette perspective que je compte effectuer une mission en Turquie  du 20 au 25 octobre 2023, pour échanger avec les autorités locales en vue de mieux prendre en charge les préoccupations de nos compatriotes’’, a-t-elle déclaré.

Mme Ndiaye présidait un séminaire d’information, de partage et de concertation sur la diaspora et sur toutes les questions qui concernent les Sénégalais de l’extérieur notamment le point de la gestion des services consulaires et des services qui leur sont offerts à l’extérieur.

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre du renforcement des relations de travail avec l’Assemblée nationale à travers la Commission des affaires étrangères, des Sénégalais de l’extérieur et de l’intégration africaine du parlement.

“La situation de nos compatriotes résidant en Turquie est particulièrement marquée, ces derniers temps, par des contrôles d’identité intempestifs, des brutalités policières, des détentions abusives, et même des expulsions illégales’’, selon la ministre.

La ministre chargée des Sénégalais de l’Extérieur a signalé que l’ancienne cheffe de la diplomatie sénégalaise, Aïssata Tall Sall, avait mené des démarches auprès de son homologue turc et des engagements ont été pris ‘’pour une amélioration de la situation’’.

”Toutefois, ceux-ci restent à être concrétisés suivant les informations qui nous sont parvenues récemment”, a-t-elle déploré.

Elle a évoqué aussi les énormes difficultés que les étudiants sénégalais rencontrent principalement dans les universités de Tokat et Karabük.

La ministre a par ailleurs annoncé que les autorités tunisiennes ont invité les pays africains dont le Sénégal à procéder dans les meilleurs délais au rapatriement de leurs ressortissants en situation irrégulière dans ce pays où ils font l’objet de ‘’tracasseries’’.

‘’A ce jour, 263 compatriotes ont été recensés comme irréguliers en Tunisie. Il conviendrait de rappeler qu’au mois de mars, lors des premières manifestations anti migrants en Tunisie, 76 de nos compatriotes avaient été rapatriés’’, a-t-elle indiqué.

Annette Seck Ndiaye a mis à profit cet atelier pour également faire le point des différents incidents qui se sont passés à l’extérieur et qui affectent les sénégalais et le rapatriement de Sénégalais du Cap-Vert, du Maroc, du Burkina Faso et du Soudan.

FD/OID/AB/ASB

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-MIGRATION-DIVERS / Saint-Louis : 57 candidats à l’émigration irrégulière interpellés par la Marine nationale

Saint-Louis, 20 juil (APS) – Une patrouille terrestre de la Base navale nord de la M…