De l’envoyée de l’APS, Sokhna Bator Sall

Rimini (Italie), 4 mai (APS) – Le président de Forces paysannes, Aliou Dia, appelle à miser sur la jeunesse et les investissements, afin de favoriser la réussite de la politique agricole du Sénégal.

Membre du Haut Conseil des collectivités territoriales, M. Dia estime qu’il faut parier sur la jeunesse qui, désormais, aspire à retourner à la terre. Les voies et moyens doivent aussi être explorés en vue de ‘’faire en sorte que les investissements soient au rendez-vous tant au niveau local qu’à l’étranger, a-t-il dit à l’APS en marge d’un panel intitulé ‘’Agriculture urbaine, l’infrastructure verte pour une résilience face aux changements climatiques et une souveraineté alimentaire au Sénégal’’.

Ce panel, introduit par Macoumba Diouf, directeur de l’horticulture, s’est tenu lors de la journée dédiée au Sénégal, dans le cadre du salon international Macfrut 2003 de Rimini.

‘’Notre pays est bien représenté au salon international des fruits et légumes, Macfrut 2003’’, s’est réjoui Aliou Dia, relevant que le Sénégal est une école en terme d’agriculture, notamment dans les pratiques et l’investissement.

A ce propos, il a reconnu que l’Etat sénégalais a consenti beaucoup d’efforts pour booster le développement de l’agriculture sénégalaise. ‘’Aujourd’hui, de grands intellectuels retournent à la terre grâce à la bonne pratique de cette activité au Sénégal mais aussi aux efforts de notre gouvernement’’, s’est-il félicité.

D’après lui, si ces efforts sont perpétués, ‘’nous parviendrons à moderniser notre agriculture et à la mettre entre de bonnes mains’’.

‘’Alors, si aujourd’hui on pense à une agriculture verte et urbaine pour régler les besoins quotidiens de nos familles, surtout au niveau des grandes villes, comme Dakar, [cela] démontre l’état de conscience qui nous anime’’, a relevé Aliou Dia pour qui, ‘’désormais, chaque pays cultivera pour son peuple.

Au niveau des centres urbains, dit-il, les besoins quotidiens immédiats seront aussi bien gérés. Il a salué l’appui du Conseil sénégalais des chargeurs (Cosec) en termes d’espace d’écoulement des produits mais également de maîtrise des données au niveau international.

Par ailleurs, il a demandé l’affectation de terres à l’agrobusiness afin d’encourager les investissements, et d’apporter les technologies, pour que les jeunes puissent trouver du travail.

Le salon Macfrut 2023 s’achève vendredi après-midi.

SBS/ASG/ASB

 

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans economie
Comments are closed.

Voir aussi...

SENEGAL-UNIVERSITE-POLLITIQUE / UGB : les cours suspendus jusqu’à nouvel ordre

Saint-Louis, 3 juin (APS) – Le Conseil académique de l’Université Gaston berge…