Dakar, 15 nov (APS) – Docteur Mamadou Diop, de la  direction  générale de la Santé publique, a salué, mercredi, la collaboration avec l’Agence nationale de l’aviation civile et de la météorologie (ANACIM) dans le cadre de la mise en œuvre du système d’alerte précoce des vagues de chaleur.

‘’Les variations climatiques sur le plan sanitaire demandent de travailler en étroite collaboration en vue de prévenir les vagues de chaleur’’, a-t-il dit lors de la cérémonie d’ouverture d’un atelier d’évaluation et de suivi du système d’alerte précoce climat-santé au Sénégal. L’atelier est organisé par l’ANACIM.

‘’On se félicite du partenariat dans la mesure où il nous permet de partager les informations météorologiques pour prévenir les populations sur les vagues de chaleur afin qu’elles prennent des dispositions’’, a-t-il ajouté, relevant  l’importance de renforcer le partage d’informations au niveau périphérique avec les opérateurs pour permettre aux gens de prendre des dispositions, d’informer et de protéger les personnes les plus vulnérables des vagues de chaleur.

Le directeur de l’exploitation de l’ANACIM, Dr Ousmane Ndiaye, a souligné que les vagues de chaleur deviennent aujourd’hui, ”un problème majeur”. ”C’est la raison pour laquelle nous nous sommes mis ensemble avec la direction générale de la Santé et l’Agence américaine d’observation océanique et atmosphérique (NOAA) pour voir comment développement un système d’alerte précoce au Sénégal”, a t-il expliqué.

Il a indiqué que des messages sont envoyés à travers les médias pour prévenir les vagues de chaleur à venir.

‘’On vient de finir une phase pilote après de longues séries de formation et de discussion à Fatick qui nous ont permis de montrer que les vagues de chaleur sont une réalité’’, a-t-il signalé.

L’atelier qui prend fin jeudi a enregistré la participation des météorologues et des professionnels de la santé du Sénégal, des parties prenantes à la mise en œuvre du système  d’alerte précoce des vagues de chaleur.

Durant ces deux jours  les professionnels de la santé auront une meilleure compréhension des outils utilisés dans la préparation des prévisions de chaleur et une meilleure compréhension des prévisions et de leur utilité dans la prise de décision.

Il  offre également l’opportunité de renforcer la sensibilisation à l’impact de la chaleur sur la santé et de développer des partenariats au Sénégal pour faire progresser l’alerte précoce en matière de chaleur et de santé.

AMN/AB/OID

 

 

 

 

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-SANTE-EQUIPEMENT / District sanitaire de Bignona: le médecin chef sollicite l’acquisition d’une radiographie numérique

Bignona, 25 juil, (APS)- Le médecin chef du district sanitaire de Bignona, Dr Mamadou Lami…