Dakar, 19 juin (APS) – Le président Sud-africain, Cyril Ramaphosa, 71 ans, a été investi mercredi à Pretoria pour un nouveau mandat de cinq ans à la tête de la Nation Arc-en-ciel, ont rapporté plusieurs médias.

Le chef de l’Etat Sud-africain, arrivé au pouvoir en 2018 à la suite de la démission de son prédécesseur, Jacob Zuma, a prêté serment devant la Cour constitutionnelle lors d’une cérémonie en grande pompe organisée dans la capitale politique du pays.

“Je jure que je serai fidèle à la République d’Afrique du Sud et que j’obéirai, observerai, défendrai et préserverai la Constitution et toutes les lois de la République”, a-t-il déclaré devant les membres de la plus haute juridiction du pays.

Matamela Cyril Ramaphosa rempile pour un nouveau mandat alors que son parti le Congrès national africain n’a pas réussi à conserver sa majorité absolue au Parlement à l’issue des récentes élections législatives, une première en 30 années.

Le parti de Nelson Mandela a obtenu 159 sièges sur 400 à l’Assemblée nationale et s’est vu contraint de s’allier avec d’autres formations politiques pour pouvoir continuer à gouverner l’Afrique

‘’Je travaillerai avec tout le monde, tous les partis politiques et tous les secteurs prêts à contribuer à trouver des solutions aux défis auxquels notre pays est confronté alors que nous entrons dans une nouvelle décennie de liberté”, a dit le président Ramaphosa qui va ainsi diriger un gouvernement d’unité nationale avec cinq autres partis de l’opposition dont l’Alliance démocratique (Democratic Alliance, en anglais).

“Nous inviterons toutes les parties, la société civile, les syndicats, les entreprises et d’autres formations à un dialogue national sur les défis critiques auxquels la nation est confrontée. Nous chercherons, comme nous l’avons fait à tant de moments importants de notre histoire, à forger un pacte social pour réaliser les aspirations de notre plan de développement national”, a ajouté le 5ème président de l’Afrique du Sud depuis la fin de l’apartheid.

La cérémonie d’investiture s’est déroulée au siège du gouvernement devant des membres du Parlement et des rois traditionnels des différentes ethnies du pays.

Une vingtaine chefs d’Etat et de gouvernement, de représentants de l’Union africaine (UA) et des Nations unies ont y ont également pris part.

FD/AKS

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-SANTE-FORMATION / UGB : remise de diplômes à la 7e promotion de médecine

Saint-Louis, 13 juil (APS) – L’Université Gaston Berger (UGB) a abrité, samedi, une …