Dakar, 9 juil (APS) – Les résultats détaillés du 5e Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH-5) rendus publics, mardi, révèlent qu’en matière d’accès à l’eau potable, les ménages sénégalais disposant de robinet à domicile, représentent 69,9% en 2023, contre 37,9% en 2002.

‘’En zone urbaine, 89,4% des ménages disposent de robinet dans le logement contre seulement 53,8% ménages en zone rurale à bénéficier de ce service (…), soit une moyenne globale de 69,9% en 2023’’, indique le rapport du RGPH-5 de l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD) dont une copie a été transmise à l’APS.

Le document relève que ‘’l’accès à l’eau potable se répand dans les logements des ménages où le robinet constitue la principale source d’approvisionnement en eau de boisson’’.

Concernant les systèmes d’évacuation des eaux usées par égout encore ‘’peu utilisés’’, le rapport souligne que globalement ‘’41,6% des ménages utilisent la rue ou la nature comme mode d’évacuation des eaux usées, 19,2% un réseau d’égout, 14,5% une fosse ou puisard et 11,0% un canal fermé’’.

L’ANSD indique également que ‘’68,5% des ménages ruraux déversent les eaux usées dans la rue ou dans la nature et 11,1% utilisent le trou creusé comme mode d’évacuation’’.

”En revanche, 30,4% des ménages urbains utilisent principalement les réseaux d’égouts canalisés, 25,8% la rue ou la nature et 19,5% la fosse ou puisard pour l’évacuation des eaux usées’’, ajoute le texte.

AB/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-CULTURE-FORMATION / Kaffrine: 21 acteurs culturels formés aux métiers du cinéma et de l’audiovisuel

Kaffrine, 13 juil (APS) – Vingt-et-un acteurs culturels de la région de Kaffrine(cen…