Tambacounda, 20 nov (APS) – Le président de l’Alliance pour la citoyenneté et le travail (ACT), Abdoul Mbaye, a estimé dimanche à Tambacounda qu’il faut une croissance économique créatrice d’emplois pour lutter contre le chômage et l’émigration irrégulière.

”Il faut une croissance économique qui crée de l’emploi, parce qu’il y a des croissances économiques qui n’en créent pas’’, a-t-il déclaré lors de la cérémonie de présentation de l’ouvrage : ”Abdoul Mbaye, un destin Sénégalais”, co-écrit par Me Moustapha Kamara et Moussa Bèye.

Evoquant le drame de la migration irrégulière, Abdoul Mbaye a souligné que ”le Sénégal a toujours été une terre d’émigration (…)”.

”Par contre, ce qui est nouveau, c’est le caractère dramatique de cette émigration (…) on a l’’impression que les jeunes sont en état de désespoir au point de choisir l’exode vers un Eldorado inconnu et au risque de leurs vies. C’est ça qui est le plus dramatique’’, a-t-il déploré.

Cette situation est, selon lui, ”la conséquence d’abord d’un appauvrissement progressif de la population sénégalaise, en tout cas des plus pauvres’’.

‘’Mais d’une manière générale, ce que je note au niveau de mes tournées à travers le pays, c’est que la pauvreté s’accroît, et surtout il n’y a pas ou peu de perspectives pour ces jeunes’’, a laissé entendre l’ancien Premier ministre (2012-2013).

La pauvreté et l’absence de perspectives d’espoir expliquent ce ”désespoir” chez les jeunes, qui, malheureusement, sont ‘’prêts à tout’’ pour ”essayer de trouver ailleurs les moyens d’aider leurs familles, de bâtir leur propre futur”, a-t-il dit.

Le président de l’ACT a relevé que ‘’plus de cinq cent milliards de francs quittent le Sénégal en or extrait dans le sud-est, mais quelle conséquence au plan de l’emploi? On en voit aucune ou très peu’’, selon lui.

Il estime que ”si on utilise cet or comme matière première pour une filière de bijouterie et d’orfèvrerie sachant qu’au Sénégal nous avons des artisans en mesure d’animer un  marché de l’or pour le pays et pour la sous-région, à ce moment, on aurait en conséquences des créations d’emploi mais surtout de l’espoir pour nos jeunes”.

”Je parle de l’or, mais ça concerne les secteurs d’activités qui sont encore plus gros employeurs comme l’agriculture”, a ajouté Abdoul Mbaye.

L’agriculture, la cordonnerie, la maroquinerie, l’orfèvrerie sont des secteurs créateurs d’emplois, a-t-il laissé entendre.

BT/OID/ASB

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-COMMERCE / Sucre : la CSS assure avoir suffisamment de stocks pour approvisionner le pays

Richard-Toll, 24 juil (APS) – La Compagnie sucrière sénégalaise (CSS) a produit une …