Dakar, 25 oct (APS) – Le cancérologue Abdoul Aziz Kassé a fait, mercredi, à Dakar, un plaidoyer en faveur du dépistage et d’une sensibilisation accrue sur les cancers, afin de les prévenir et de pouvoir les guérir très tôt lorsqu’ils surviennent.

‘’Il y a des remèdes à tous les cancers. Malheureusement, la sensibilisation […] fait défaut’’, a signalé M. Kassé lors d’un atelier de sensibilisation aux cancers féminins, à l’initiative de la Délégation générale à l’entrepreneuriat rapide des femmes et des jeunes (DER/FJ).

Il existe cinq cancers féminins, dont le cancer du sein, le cancer du col de l’utérus, le cancer de l’endomètre et le cancer de l’ovaire, a-t-il rappelé.

‘’Trente pour cent des cancers du sein n’auraient même pas existé si les dépistages se faisaient très tôt. Malheureusement, beaucoup de femmes viennent se soigner à des moments tardifs’’, a souligné Abdoul Aziz Kassé.

‘’Pendant longtemps, on a cru que les maladies transmissibles étaient les plus mortelles. Mais nous nous sommes rendu compte que les cancers sont les maladies les plus mortelles. Et dans quelques années, les personnes atteintes vont être assez nombreuses, à telle enseigne que nos économies ne pourront pas soutenir’’ les soins, a prévenu le médecin.

Il existe des remèdes aux cancers féminins, a-t-il insisté, précisant que c’est valable pour le cancer de la prostate, chez l’homme, ou le cancer du foie.

‘’Il y a des remèdes à toutes ces catégories de cancer. Il existe, par exemple, le papillomavirus, qui est un vaccin disponible. Il y a la radiothérapie, qui permet de soigner le cancer de la prostate, par exemple’’, a souligné le cancérologue.

Selon M. Kassé, directeur du Centre international de cancérologie de Dakar, le Sénégal dispose de cinq appareils de radiothérapie, dont un à l’hôpital Aristide-Le-Dantec, deux à l’hôpital Dalal Jamm, à Dakar, et un autre à Touba (centre).

Il a recommandé à la Délégation générale à l’entrepreneuriat rapide des femmes et des jeunes d’aider les femmes à dérouler des activités économiques leur permettant d’être financièrement indépendantes, pour pouvoir se soigner en cas de maladie.

‘’La DER/FJ dispose d’un fonds de soutien [avec lequel] nous accompagnons environ 500 start-up, qui vont aider à démystifier les cancers et à renforcer la sensibilisation, pour les populations défavorisées notamment’’, a dit Mame Aby Sèye, la déléguée générale à l’entrepreneuriat rapide des femmes et des jeunes.

LBD/ESF/MTN

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-MONDE-SPORTS / Jeux olympiques de Paris : une prime de 11 millions accordée à chaque athlète

Dakar, 12 juil (APS) – L’Etat du Sénégal a octroyé une prime spéciale de onze millio…